book en stock·Chronique·Livre·Steampunk·Video·Youtube

LIVRE : Sans Âme de Gail Carriger

Titre : Sans Âme (Soulless en VO)
Editions : Le Livre de Poche

Auteur :  Gail Carriger
Nombre de pages :  425 pages
Genre : Romance / Fantastique / Steampunk

Lu en Août 2014

Pitch (Livraddict) : Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales. Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire et fille d’un père italien, mort. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui, défiant la plus élémentaire des politesses, ne lui avait pas été présenté. Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon – beau et compliqué, Écossais et loup-garou à ses heures – est envoyé par la reine Victoria pour enquêter sur l’affaire. Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable. Découvrira-t-elle ce qui se trame réellement dans la bonne société londonienne ? Qui sont vraiment ses ennemis, et aiment-ils la tarte à la mélasse ?

Série : Le protectorat de l’Ombrelle (The Parasol Protectorate)
Tome 1 : Sans Âme (Soulless) LU
Tome 2 : Sans Forme (Changeless)
Tome 3 : Sans Honte (Blameless)
Tome 4 : Sans Coeur (Heartless)
Tome 5 : Sans Âge (Timeless)

Mon avis sur le livre : 

J’ai découvert ce livre aux Imaginales en 2013 avec la rencontre de l’auteur pendant une conférence. J’ai adoré son style, genre sortie tout droite de Pleasantville, des années 50 avec son eyeliner noir cat eye, son rouge à lèvres bien rouge, sa robe « Grease » et ses petites mitaines en dentelles. Elle avouait adorer les loups garous, aimer boire du thé et abuser des sushis. Autant dire que le personnage m’a plu tout de suite !

J’ai attaqué cette lecture lors de mon Weekend à 1000 et après avoir trainé pour lire quelques dizaines de pages pendant des semaines, un sursaut de motivation m’a frappé et j’ai terminé ma lecture en à peine 3 jours.

Bref, j’ai beaucoup aimé cette lecture.

L’univers : J’ai beaucoup aimé cet univers victorien (ceux qui ont lu Anne Perry ne seront pas dépaysés) Les étiquettes, les consignes pour bien se comporter en société, les trucs à faire ou ne pas faire, ce qui est convenable ou inconvenant, décent ou indécent etc. Une société très codifiée. C’est un univers victorien très… carte postale, celui qu’on connait bien sans avoir étudié le XIXe siècle anglais. En tout cas on s’y retrouve bien, on a nos marques.
J’ai apprécié la petite touche steampunk, plutôt à la fin du livre et cette rivalité entre la science et la magie / créatures magiques.
J’ai également beaucoup aimé la mythologie. Il n’y a trouze mille espèces de fées, juste les vampires, loups garous et fantômes qui se sont bien intégrés à la société anglaise, car même la Reine a son cabinet paranormal et reçoit les conseils du « Supernatural »

Les personnages : J’ai adoré Alexia Tarabotti, l’héroïne. Elle est « sassy », un peu contre courant, elle se fiche des convenances, elle a du répondant et fait ce qu’elle veut. Le fait d’être considérée comme vieille fille et donc pas une fille à marier lui donne une grande liberté. J’ai aimé également le fait que même si elle a l’air d’accepter sa condition, on sent que ça la travaille quand même un peu. Le fait également qu’elle ait intégré qu’elle n’était pas désirable et intéressante pour la gent masculine parce qu’on n’a pas cessé de lui répéter. Qu’elle a un trop grand nez, qu’elle est trop hâlée, qu’elle a des manières incommodantes, parce qu’elle est trop intelligente et qu’elle « se la ramène trop » etc.

J’ai également adoré Lord Maccon. Deux mots simples : « Ecossais » et « Loup Garou » OK j’achète !!!!
Lui et Alexia se lancent des piquent, se tournent autour, se détestent mais en fait sont attirés comme des aimants… c’est un lieu commun mais ça marche toujours !
Leur romance est plutôt marrante et émoustillante

Les persos secondaires sont aussi plutôt sympas bien qu’assez archétypaux : la copine de gossip qui n’a aucun goût vestimentaire, le pote vampire gominé et efféminé, esthète et un peu gay sur les bords, la mère hystérique qui ne pense qu’à marier ses filles à de jolis porte-monnaie et qui n’a rien à envier à Lady Bennett de Pride and Prejudice… Tous les persos sont assez cadrés et répondent à des normes qu’on a déjà vues. Mais ce n’est pas gênant mais pas révolutionnaire non plus.

L’intrigue : On se laisse plutôt bien embarquer dans l’histoire. Quelques moments m’ont paru un peu plus lents mais ça ne m’a pas arrêtée. Les événements s’enchaînent avec fluidité. J’ai trouvé cependant que l’intrigue générale était plutôt classique. Les rebondissements ne m’ont pas laissée la mâchoire par terre et j’avoue que la plupart du temps je m’y attendais. Mais pour un premier tome où il fallait installer les personnages, l’univers, la mythologie, le genre, ça reste très agréable.

Le ton / le style : C’est sans doute ce que j’ai préféré. Les répliques pleines de piquant, les dialogues vifs et drôles, qui pourraient presque paraitre déplacés mais qui font mouche à chaque fois. Le livre se lit très bien et on tourne les pages très vite.

Couverture originale

 

On aime : Les personnages principaux, le ton et les répliques. On aime aussi l’univers steampunk et la mythologie mise en place

On regrette : l’intrigue qui n’est pas des plus originales mais on s’en fout ça marche quand même.

Conclusion : Une lecture que j’ai bien aimé malgré le côté classique de l’intrigue et des personnages. J’ai bien envie de dessiner les persos principaux et de lire la suite ! c’est plutôt bon signe ^^
J’ai découvert qu’ils existaient aussi en manga (je ne sais pas s’ils ont été traduits en français) mais du coup, ça pique ma curiosité !!!

Eeeet voilà la vidéo !!
Publicités

2 réflexions au sujet de « LIVRE : Sans Âme de Gail Carriger »

  1. L'univers de Gail Carriger m'avait donné envie à en voir les critiques Amazon, mais j'avais peur que ce soit un peu trop « romance » pour moi. Rien que le côté loup-garou a plutôt tendance à me faire fuir, loin…

    C'est si important que cela dans l'histoire ?

    J'aime

  2. La romance commence à peine dans le 1er tome (le seul que j'ai lu pour le moment) mais l'humour est bien plus présent que la romance, d'après ce que j'ai vu. On n'est pas dans un Harlequin sirupeux, si c'est ça dont tu as peur.
    L'univers est assez riche mine de rien aussi. nan c'était plus cool à lire 🙂
    Ah, moi j'ai un faible pour les loups garous 😛 je les ai toujours préférés aux vampires XD Après c'est une question de goût !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s