book en stock·Chronique·Fantasy·Livre

LIVRE : Les Cent Mille Royaumes de N.K.Jemisin

Titre : Les Cent Mille Royaumes ( The Hundred Thousand Kingdoms en VO)
Editions : Orbit
Auteur :  N.K. Jemisin 
Nombre de pages :  330 pages
Genre : Romance / Fantastique / Steampunk
Lu en Août 2014
Pitch (Livraddict) : Mon nom est Yeine et j’ai dix-neuf ans. Je suis membre du peuple darrène, au Nord des cent-mille royaumes. Une barbare. Il y a un mois, ma mère a été assassinée. Elle était l’héritière des Arameris, la plus puissante famille du monde. Ce matin, j’ai reçu un message de l’empereur, mon grand-père : une invitation à venir séjourner à Ciel, le palais familial. Plus qu’une invitation, un ordre.
Je veux découvrir pourquoi ma mère est morte. Même si on ne revient jamais de Ciel.
Série : La Trilogie de l’Héritage (Inheritance Trilogy)
Tome 1 : Les Cent Mille Royaumes (The Hundred Thousand Kingdoms) LU
Tome 2 : Les Royaumes Déchus (The Broken Kingdoms)
Tome 3 : Le Royaume des Dieux (The Kingdom of Gods)

Mon avis sur le livre : 

L’univers : L’univers est très dépaysant. On est clairement dans de la fantasy mais je ne pourrais pas la qualifier de med-fan (medieval – Fantasy pour ceux qui sont perdus). Certes nous sommes dans un monde de rois, d’empereurs, de guerriers, mais pas de chevaliers, de trolls ou d’elfes en vue. Juste des hommes et des Dieux. Mais on a des ascenseurs dans le palais, des salles hors-dimension, etc. Donc un univers très différent de ce dont j’ai l’habitude.
J’aurai aimé sortir un peu du palais de Ciel (ou se passe 95% de l’action de ce livre) pour visiter un peu cet univers, découvrir le reste du royaume, les coutumes, les costumes, la faune, la flore. Peut être (sans doute ?) est-ce le cas dans les autres tomes de la trilogie. 

Ici nous passons tout notre temps avec Yeine à Ciel et donc notre visite se limitent aux murs du palais (on passe un peu par la Darre, la région natale de Yeine mais c’est très rapide)

Les noms sont inventés, j’avoue que j’ai eu du mal à retrouver mes billes entre ceci et cela, mais une fois ce cap passé, on arrive à rentrer plus facilement dans l’univers et dans l’histoire.
J’ai adoré le concept de la Mort-en-Marche, une peste mais qui provoque comme symptôme (entre autres) que le patient, à un stade de sa maladie se met à marcher sans pouvoir s’arrêter et ainsi la propage.
Les personnages : Le personnage principale, Yeine est celle avec qui nous suivons l’histoire. C’est un récit à la 1ere personne et on est directement plongé dans l’action et l’univers avec elle. Elle est issue d’un métissage entre sa mère héritière de l’Empire mais qui a tout laissé tomber pour fuir loin de Ciel et d’un père Darrène, à l’autre bout du globe.
 
Les Dieux asservis (Nahadoth, Rieh, Kurue etc.) sont charismatiques, déroutants, fascinants. On sent vraiment bien la puissance sourde de ses dieux maîtrisés, ils sont frustrés et ont un désir de liberté. Ils sont utilisés, vénérés et méprisés pour avoir défié le Dieu victorieux Itempas. 
J’ai adoré le personnage de Nahadoth (dit Naha), le sombre Dieu de la nuit, celui qui a été vaincu et asservi de la pire des manières par Itempas. Il est envoûtant, dangereux, sombre, plein d’espoirs mais surtout d’amertume.
A vrai dire j’ai été plus émotionnellement connectée à ces Dieux qu’à Yeine. J’aurai aimé qu’on ressente plus ses sentiments, ses espoirs et désespoirs mais j’ai vraiment eu l’impression qu’elle retenait tout à l’intérieur, même dans son récit. 
Les deux cousins, Scimina et Relad sont abominables, l’un est lâche, l’autre est machiavélique et cruelle. L’empereur Dekarta (que je n’arrivais pas à appeler autrement que Djakarta dans ma tête, je ne sais pas pourquoi…) est sur sa fin de vie et entend bien suivre les traditions pour la passation de pouvoir, qui n’est pas si « anodine et innocente » que ça
L’intrigue : Au delà de qui héritera du trône, la véritable intrigue se dessine au milieu du bouquin, évidemment je ne vais pas en dire plus, au risque de vous spoiler. Mais oui, les enjeux sont bien plus larges et bien plus terribles que cela.
J’ai trouvé dommage que l’assassinat de la mère de Yeine ne soit pas plus investigué que ça. Je n’ai vraiment pas eu l’impression que cela avait affecté Yeine plus que cela. Par contre toutes ses recherches à Ciel pour comprendre comment et qui était sa mère ici était plutôt bien vues.
Toute l’intrigue autour des Dieux et de leur chute et leur sort est particulièrement intéressante. Le fait que ce soit des Dieux, qu’ils aient vécu si longtemps, qu’ils n’aient pas les mêmes principes et façons de fonctionner, de penser est plutôt bien amené et maîtrisé. Le fait qu’ils soient pratiquement « à disposition », des gens qu’on aurait l’habitude de croiser à Ciel nous fait oublier leurs capacités et leur puissance cadenassée.
Je dois avouer qu’au milieu où l’on suit Yeine dans ses actions, jour après jour m’ont paru manquer un peu de rythme et m’ont paru plus longues que ce qu’elles étaient. Par contre, les cent dernières pages étaient grandioses et palpitantes.
Le ton / le style : Le style n’est pas alambiqué ni simpliste, on est avec une jeune fille bien éduquée de 19 ans qui cherche des réponses. Pas grand chose à dire. C’est bien écrit et ça se laisse lire plutôt facilement
 ________________________________________________________________________________________________

On aime : L’univers dépaysant. Le concept des Dieux déchus esclaves. Nahadoth !

On regrette : Le bombardement de noms inconnus et de concepts théologiques m’ont un peu décontenancée au début. Heureusement, le glossaire était là pour me sauver la vie !

Je regrette aussi de ne pas avoir plus ressenti les émotions et les sentiments de Yeine. C’est peut être ce qui fait que je n’ai pas ressenti plus d’empathie avec elle.
 Conclusion : Une bonne lecture qui a eu du mal à démarrer mais une fois qu’on est dans le bain, c’est plus simple.
Eeeet voilà la vidéo !!
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s