book en stock·Chronique·Jeunesse·Young Adult

LIVRE : La Conjuration des Sept – Première Dague : Iris de Guilhem Méric

conjuration.jpg

Titre : La Conjuration des Sept – 1ère Dague – Iris
Editions : Amazon
Auteur :  Guilhem Méric (France) | Facebook

Année :  2015
Nombre de pages : 68 pages
Genre :  Suspense / Fantastique / Horreur

Lu en Août 2015

– Partenariat –

Ma note :  ★★★★☆

Pitch de Livraddict : Sur les sommets de Gigean, vieux village égaré dans les terres de l’Hérault, se dressent les ruines d’une abbaye millénaire. La vie paisible de l’association chargée de sa sauvegarde se trouve un jour bouleversée par la disparition d’un bénévole solitaire.

Bientôt, sept jeunes gens, liés par leur affection particulière pour le monument, sont témoins d’étranges et terrifiants phénomènes. Où qu’ils soient, quoi qu’ils fassent, des visions d’horreur les assaillent. Dans cette tourmente infernale dont chaque nouvel assaut menace leur raison, seule une mystérieuse jeune femme, apparaissant sans cesse différente à chacun, semble détenir toutes les réponses…

Qui sont-ils pour se mesurer à la terrible entité qui hante l’abbaye ? Quels secrets renferme leur passé ?

Sept Elus. Sept Dagues. Une constellation pour énigme, et l’amitié pour blason.

La grande Conjuration peut commencer !

Mon avis sur le livre :

J’ai été approchée par l’auteur qui m’a proposé de lire le 1er épisode de sa saga feuilletonnante “La Conjuration des Sept” et j’ai pu donc le lire en avant première puisqu’il sort le 3 septembre !
Et je dois dire que le pitch avait l’air plutôt séduisant. J’aime beaucoup cette idée de feuilleton littéraire et je trouve que c’est un genre un peu sous-exploité alors qu’il est à l’origine de grandes sagas romanesques dans notre pays (C’était la grande façon de publier des histoires dans les journaux au XIXe siècle et de grands noms s’y sont prêtés,  Dumas, Balzac, Dickens entre autres malgré le fait que ce genre ait été décrié par sa trop grande popularité et considéré comme sous-genre littéraire…)

Comme c’est étonnant dans notre pays… >__>

Guilhem Méric m’a donc été proposé de lire ce 1er épisode afin de participer à la promotion de l’ouvrage. Autant mettre carte sur table et vous dire honnêtement ce que j’en ai pensé ! 🙂

Résultat : Ça a été pour moi, une agréable expérience et très bonne entrée en matière. Le côté court de la lecture rajoute au plaisir de la lecture. C’est plutôt bien écrit et j’ai frissonné d’effroi à quelques moments du livre. Le thème et la trame sont pour l’instant classique mais je me suis pris au jeu assez facilement.

Chronique plus en détails :

Ma lecture : Vu la taille de ce premier épisode, autant dire que ma lecture a été rapide ! Et c’était exactement ce qu’il me fallait vu le peu de temps que j’ai en ce moment pour lire ! Je n’ai pas vu les pages s’enchaîner, j’ai été happée dans l’intrigue, je me suis prise d’empathie pour Iris, le personnage principal et d’effroi pour sa famille en charpie.

Il reste encore pas mal de zones de mystère après ce premier épisode que j’ai hâte de dissiper dans les futures parties.

Ce livre est parfait pour les ados qui aiment se faire peur et les jeunes adultes fans de films d’horreur.

L’univers : Nous sommes bien ancrés dans notre monde contemporain, dans un petit village du Languedoc. J’ai beaucoup apprécié cette petite touche française et (oserai-je le dire) provinciale qui est une petite bouffée d’oxygène dans une littérature qui se passe d’habitude aux Etats-Unis ou bien à Paris, en tout cas dans de grands espaces urbains.

Une sombre menace couve dans ce petit village perdu au fond de l’Hérault, quelque chose de maléfique, de violent et de sanglant aux antipodes du calme et de la routine de Gigean.

Les personnages : Chaque partie suit l’un des personnages principaux, un nouveau par épisode. Ici nous découvrons Iris, une jeune fille native de Paulhan dont la vie va basculer en un claquement de doigt. Iris a un père autoritaire pour ne pas dire tyrannique, porté sur la bouteille et la violence, et qui terrorise toute la famille. Il considère que le monde extérieur est impur et dangereux pour sa famille qu’il étouffe en croyant la préserver. Sa mère fait l’aveugle et la sourde oreille, son grand frère est le fils prodigue mis sur un piédestal et à qui on fout la paix, et un petit frère tout mignon et innocent.

On se prend tout de suite d’empathie pour cette jeune fille qui ne cherche qu’à exploser un cadre familial trop étroit et asphyxiant.

L’intrigue : Je vais tenter de faire court pour ne pas trop en dévoiler. L’intrigue est bien pensée, quoique classique. On nous donne peu d’éléments pour comprendre ce qui se passe, juste ce qu’il faut pour titiller notre intérêt et nous donner envie de tourner les pages.

J’aurai aimé plus de détails, plus d’indices mais j’espère que les prochains épisodes assouviront notre envie de savoir !

La seule chose un peu convenue dans cette histoire est la fameuse “conjuration” ou prophétie qui parle de 7 élus, 7 dagues, avec évidemment une petite formule alambiquée qui fait “prophétie”… Bon, c’est peut être moi qui suis fatiguée avec les prophéties qui est un « trope » assez éculé mais cela dit, ça ne m’a pas empêchée d’être entraînée dans l’histoire.

Le ton / le style : L’écriture est fluide, aisée, classique. Pas de coquilles ou de fautes (youpi ! :D) Le livre est plutôt bien écrit et agréable.

__________________________________________________________________

On aime : Le genre feuilletonnant de ce livre qui apporte une petite nouveauté. Le côté “provincial” de l’histoire qui ancre l’intrigue dans le réel et dans un univers différent de ce qu’on a l’habitude de lire. Iris, le personnage principal avec qui j’ai cliqué tout de suite. Le genre un peu horreur/suspense qui prend aux tripes et fait tourner les pages.

On regrette : Le côté “prophétie” avec la formule prophétique qui fait bien. Maintenant j’avoue que c’est purement personnel et j’ai une dent contre ce trope usé jusqu’à la corde même si ça ne m’a pas dérangé plus que cela dans ma lecture.

Conclusion : Vite ! la suite !!

Vous pouvez trouver ce 1er épisode dès le 3 septembre sur Amazon : http://www.amazon.fr/Conjuration-Sept-Première-Dague-Présages-ebook/dp/B013C9QROI 
Et même suivre la page facebook consacrée à la saga 🙂

Publicités

2 réflexions au sujet de « LIVRE : La Conjuration des Sept – Première Dague : Iris de Guilhem Méric »

  1. Oui ! c'est vraiment un système narratif que j'aimerai voir plus souvent ! Avec le succès des séries TV (ce qui s'en rapprocherait le plus), je pense que ça pourrait carrément trouver son public !
    Oui, vivement la suite !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s