book en stock·Chronique·partenariat·Science fiction

Bienvenue à Nightvale de Joseph Fink et Jeffrey Cranor

Bienvenue à NighvaleTitre : Bienvenue à Nightvale (Welcome to Nightvale)

Auteurs : Joseph Fink et Jeffrey Cranor (USA)

Editions : Bragelonne

Année : 2016

Nombre de pages : 378 pages

Genre : science fiction / humour / surréalisme

Lu en avril mai 2016

Ma note : ★★★☆☆

Pitch de Livraddict : Night Vale ? : une sympathique communauté au cœur du désert, où de mystérieuses lumières nous survolent pendant que nous faisons tous semblant de dormir. Un endroit à part, peuplé de spectres, d’angeset d’extraterrestres, où prennent vie théories conspirationnistes et légendes urbaines… une ville où il ne fait pas bon croiser les créatures encapuchonnées qui ont investi le nouveau parc à chiens interdit au public, où la police secrète a pignon sur rue, où l’acquisition d’un poisson rouge vous fera vous poser des questions sur son régime de souris, où certains jours de la semaine sont annulés à cause de contraintes de calendrier?: bienvenue à Night Vale.

– PARTENARIAT BRAGELONNE-

Mon avis sur le livre :

A l’heure où j’écris ces lignes, je n’ai pas terminé le livre, j’ai décidé de le mettre en pause pour éviter une panne de lecture.

Globalement, ce livre est une surprise dans tous les sens du terme. La narration, le style, c’est une véritable expérience de lecture qui ne laissera pas indifférent son lecteur, que ce soit en bien ou en mal. Pour ma part, connaissant déjà un peu l’univers car connaissant le podcast, la première confrontation à l’univers de Nightvale a été à la fois amusante et déroutante. Les non-sens, les absurdités, l’humour un peu froid, grinçant des fois font partie du charme de Nightvale. Mais à force de m’enfoncer dans cette histoire, l’intrigue n’a pas réussi à m’emparer. Malgré toute ma bonne volonté et le fait que je voulais vraiment aimer ce livre, la mayonnaise n’a pas réussi à prendre. Dommage !

Néanmoins, je le conseille pour son originalité, son incongruité, mais pour un lecteur prédisposé qui aura eu la curiosité d’aller écouter quelques épisodes du podcast avant, afin de préparer le terrain à une oeuvre si peu conventionnelle.

Chronique plus en détails :

J’ai entendu parler du podcast « Welcome to Nightvale » il y a quelques années, depuis 2013 je crois. Ma soeur était fan, je voyais pas mal de cosplay ou disneybounds en conventions et des posts qui popaient sur mon mur Tumblr. Du coup, curieuse, je m’en suis allée écouter quelques émissions et j’avais beaucoup aimé le concept et le ton, même si le format et le type de podcast m’avait pas mal déconcertée. On ne pouvait pas renier la bizarrerie de la chose ! J’ai appris des années plus tard l’existence de ce livre, tiré / inspiré du podcast et c’est avec joie que je l’ai vu sur le catalogue à venir de Bragelonne. C’est donc tout naturellement que je l’ai choisi 🙂

Ma lecture : Celle-ci a été faite de hauts et de bas. A l’heure où j’écris cettte chronique, j’ai du mettre le livre en pause après avoir lu plus de la moitié car je commençais à le faire (un peu trop) traîner. Il fallait que je passe à autre chose mais je ne voulais pas non plus abandonner ma lecture. J’ai dobnc décider de passer à un autre livre et revenir à celui-ci plus tard.

« Bienvenue à Nightvale » brille par son originalité, sa bizarrerie et le livre risque de désarçonner les lecteurs qui ne sont pas préparés à ce type d’écriture. Car rien n’est conventionnel dans ce livre. Les non sens dans la même phrase, les personnages loufoques et décalés mais qui sont acceptés comme tels comme normaux (enfin normaux pour Nightvale), les bizarreries scientifiques qui défient les lois physiques, tout ceci pullule dans « Bienvenue à Nightvale » C’est pour cela que je conseille vivement à ceux qui veulent s’essayer à cette lecture d’écouter le podcast avant, même quelques épisodes pour se mettre dans l’ambiance si particulière de Nightvale. En plus, vous avez de la chance car non seulement les plus doués dans la langue de Shakespeare pourront se contenter de la version américaine (http://podbay.fm/show/536258179) mais les allergiques à l’anglais pourront aussi découvrir cette saga audio grâce au travail des valnoctiens : http://valnuit.blogspot.fr

Les personnages : Nous suivons les périples de deux habitantes de Nightvale : Diane, mère célibataire d’un jeune adolescent polymorphe en pleine phase de puberté et Freddy, une jeune adolescente qui est en fait bien plus âgée qu’elle en a l’air et qui tient le Mont de Piété de Nightvale. Elles vont toutes les deux être confrontées à un mystère qui va titiller leur curiosité respective.

Les personnages sont à l’image de Nightvale, loufoques, inclassables, décalés. J’ai eu beaucoup d’affection pour Diane qui doit gérer son adolescent de fils (qui a la capacité de se transformer en n’importe quoi et qui use et abuse de ses pouvoirs, surtout pour ennuyer sa mère) et qui se met à espionner le père de son fils qu’elle retrouve par hasard dans la ville. Freddy quant à elle m’a moins marquée, mais le mystère qui l’entoure et qui met en place son intrigue à elle est très surprenant et suscite la curiosité.

L’intrigue : Face à un univers et des personnages aussi décalés, l’intrigue m’a paru assez classique (deux personnages enquêtent sur deux événements qui ont l’air séparés mais les deux faisceaux se rejoignent à un moment) Mais pour le moment celle-ci n’a pas réussi à me faire tourner les pages correctement.

Le ton / le style : Le livre a un ton vraiment propre à lui, un style de narration, de dialogue, de découpage très particulier. J’ai été contente de voir apparaitre entre les chapitres des intermèdes mettant en scène Cecil, le narrateur du podcast qui anime la radio locale de Nightvale (pour ceux qui écouteront le podcast 😉 )

__________________________________________________________________

On aime : L’univers complètement décalé et vraiment propre à lui. Néanmoins sans une préparation convenable, le lecteur peut passer totalement à côté et ne pas être réceptif du tout !

On regrette : Que l’intrigue n’ait pas réussi à me captiver plus que cela.

Conclusion : C’est un livre à tester, une expérience de lecture que je n’ai vue nulle part ailleurs. je conseille par contre d’écouter le podcast avant pour se mettre dans l’ambiance et appréhender ce qu’est Nightvale car sinon, on peut passer totalement à côté !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s