Chronique·Cinéma·Film·Film de la semaine·Point Visionnage

Challenge #Film de la Semaine – Novembre 2016

3497c-challenge_filmsChroniques des films vus pendant le mois de Novembre 2016

  • Film 20

edge-of-tomorrowTitre : Edge of Tomorrow
Réalisé par : Doug Liman
Avec : Tom Cruise, Emily Blunt, Bill Paxton…

Durée : 113 mn (1:53)
Genre : Science-fiction/ Action
Année : 2014

Source : Media Center

Bande Annonce

Résumé (Allociné) : Dans un futur proche, des hordes d’extraterrestres ont livré une bataille acharnée contre la Terre et semblent désormais invincibles: aucune armée au monde n’a réussi à les vaincre. Le commandant William Cage, qui n’a jamais combattu de sa vie, est envoyé, sans la moindre explication, dans ce qui ressemble à une mission-suicide. Il meurt en l’espace de quelques minutes et se retrouve projeté dans une boucle temporelle, condamné à revivre le même combat et à mourir de nouveau indéfiniment…

Mon avis : J’attendais le bon moment pour voir ce film et je dois dire, j’ai plutôt aimé ! Le principe de base est plutôt original (bien que non original pour tous ceux qui ont déjà vu « Un Jour sans Fin » avec le Jour de la Marmotte), mais ici dans un contexte de guerre, c’était plutôt rafraichissant. (on sent quelque part qu’il a été adapté d’un manga : les exosquelette, la guerrière avec son épée énorme à la Final Fantasy XD) J’ai été étonnée dans le bon sens de voir le personnage de Tom Cruise qui au début du film est aux antipodes de ce qu’on a l’habitude de voir de lui. Un lâche, qui malgré sa position dans l’armée, essaye d’échapper à ses ordres, égoiste etc mais un personnage qui va justement se bonifier, apprendre de ses erreurs et devenir héroïque. Et en plus, le film se passe en majorité sur les plages françaises… Un chouette film

  • Film 21

antmanTitre : Antman
Réalisé par : Peyton Reed
Avec : Paul Rudd, Evangeline Lily, Corey Stoll, Michael Douglas…

Durée : 117 mn (1:57)
Genre : Aventure / Action / Science Fiction
Année : 2015

Source : Media Center

Bande Annonce

Résumé (Allociné) : Scott Lang, cambrioleur de haut vol, va devoir apprendre à se comporter en héros et aider son mentor, le Dr Hank Pym, à protéger le secret de son spectaculaire costume d’Ant-Man, afin d’affronter une effroyable menace…

Mon avis : J’avoue que ce film ne me disait rien du tout, mais alors, rien DU TOUT ! Je ne connais pas ce super héros et ça me paraissait totalement incongru (imaginez, un super héros avec des pouvoirs de fourmis, pourquoi pas d’araignée ?! :P) Du coup, j’ai regardé ce film surtout pour me tenir à jour dans le MCU, avant de me lancer le mois prochaine dans Civil Wars et Doctor Strange.

Je ne savais pas à quoi m’attendre et j’ai donc commencé à  regarder ce film sans en attendre grand chose. Et bien ma foi, ça a été une surprise assez agréable. Un peu d’humour, un film efficace, sans grand prétention mais qui tient ses promesses. J’ai été agréablement surprise par la façon dont sont utilisées les fourmis, c’était vraiment intéressant. Et puis quel plaisir de revoir Michael Douglas ! Bref, une bonne petite surprise.

  • Film 22

lejugeetlassassinTitre : Le Juge et l’Assassin
Réalisé par : Bertrand Tavernier
Avec : Philippe Noiret, Michel Galabru, Isabelle Huppert

Durée : 110 mn (1:50)
Genre : Drame / Historique
Année : 1976

Source : Media Center

Bande Annonce

Résumé (Allociné) : Fin du XIXème, Joseph Bouvier est révoqué de l’armée à cause de ses excès de violence. Suite à ce renvoi, l’homme s’attaque à sa fiancée et tente de se suicider, en vain. Après un séjour en hôpital psychiatrique, Joseph ressort de cet endroit encore plus enragé et décide de se venger sur toutes les personnes qui croiseront son chemin en Ardèche. Non loin de là, le juge Rousseau, passionné par l’affaire, prend part à l’investigation et se met sur les traces de Bouvier. Bien décidé à le mettre sous les verrous, c’est le début d’une chasse à l’homme..

Mon avis : J’avais entendu parler de l’affaire Joseph Vacher, ce serial killer français du XIXe siècle dont j’avais entendu l’histoire dans une des émissions policières de Jacques Pradel. A peu près au même moment où Jack l’Eventreur sévissait à Londres, cet homme avait violé, assassiné et mutilé des bergers et vachères sur les routes et les plaines désertes du grand sud est de la France. Ce film revient sur cette affaire, tout en renommant le personnage principal (Joseph Vacher en Joseph Bouvier, je ne sais pas trop pourquoi)

On suit en parallèle les histoires de ce tueur bien décidé de se venger de la société et du juge qui va se mettre sur ses traces et le mettre sous les verrous. Mais c’est également un aperçu, un instantané sur cette époque en plein chamboulement : la France en pleine affaire Dreyfuss, fivisée entre les dreyfusards et anti-dreyfusards, la France des villes et celle des campagnes, la France des usines et des bourgeois. Et c’est aussi cette dichotomie que montre brillamment ce film. La petite histoire dans la grande histoire, servie pour deux monstres sacrés du cinéma français. Un bon film policier et historique.

  • Film 23

fantasticbeastsposterTitre : Les Animaux Fantastiques
Réalisé par : David Yates
Avec : Eddie Redmayne, Katherine Waterston, Dan Fogler, Colin Farrell …

Durée : 133 mn (2:13)
Genre : Aventure / Fantastique /
Année : 2016

Source : Cinéma

Bande Annonce

Résumé (Allociné) : New York, 1926. Le monde des sorciers est en grand danger. Une force mystérieuse sème le chaos dans les rues de la ville : la communauté des sorciers risque désormais d’être à la merci des Fidèles de Salem, groupuscule fanatique des Non-Maj’ (version américaine du « Moldu ») déterminé à les anéantir. Quant au redoutable sorcier Gellert Grindelwald, après avoir fait des ravages en Europe, il a disparu… et demeure introuvable.
Ignorant tout de ce conflit qui couve, Norbert Dragonneau débarque à New York au terme d’un périple à travers le monde : il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques dont certaines sont dissimulées dans les recoins magiques de sa sacoche en cuir – en apparence – banale. Mais quand Jacob Kowalski, Non-Maj’ qui ne se doute de rien, libère accidentellement quelques créatures dans les rues de la ville, la catastrophe est imminente. Il s’agit d’une violation manifeste du Code International du Secret Magique dont se saisit l’ancienne Auror Tina Goldstein pour récupérer son poste d’enquêtrice. Et la situation s’aggrave encore lorsque Percival Graves, énigmatique directeur de la Sécurité du MACUSA (Congrès Magique des États-Unis d’Amérique), se met à soupçonner Norbert… et Tina.
Norbert, Tina et sa sœur Queenie, accompagnés de leur nouvel ami Non-Maj’ Jacob, unissent leurs forces pour retrouver les créatures disséminées dans la nature avant qu’il ne leur arrive malheur. Mais nos quatre héros involontaires, dorénavant considérés comme fugitifs, doivent surmonter des obstacles bien plus importants qu’ils n’ont jamais imaginé. Car ils s’apprêtent à affronter des forces des ténèbres qui risquent bien de déclencher une guerre entre les Non-Maj’ et le monde des sorciers.

Mon avis : Comme tout le monde j’avais vraiment hâte de me replonger dans le monde magique de J.K.Rowling. Découvrir ce spin off et ce qu’il avait à nous offrir. Ce film a été une bonne surprise. Un film plus sombre, plus adulte,  moins manichéen qui développe l’univers de façon maîtrisée et extrêmement intéressante. Norbert / Newt était étonnant dans le rôle principal en héros empathique, sensible, avec toutes les qualités d’un Pouffsouffle, mais je n’ai pas été à 100% embarqué avec ce personnage. Je ne sais pas si c’est son côté socialement inadéquat, le fait qu’il ne regarde personne dans les yeux, toujours à travers sa mèche, c’était déstabilisant (Néanmoins, il serait parfait en Docteur dans Doctor Who. Il a même sa box bigger in the inside). J’ai beaucoup aimé Quinny, bien plus que Tina et j’ai juste adoré le personnage de Croyance (Ezra Miller) qui m’a beaucoup touchée. Un bon point aussi avec Colin Farrell qui fait frémir en Auror intransigeant.

Par contre, grosse déception par contre en ce qui concerne Grindelwald… je n’en dirai pas plus.

Avec tout ça, je dirai juste que je ne vois pas du tout comment ils vont faire cinq films en plus. Je n’ai pas vraiment eu l’impression que celui-ci lançait quelque chose. Il aurait très bien pu tenir en stand alone. Mais bon, on ne va pas bouder notre plaisir de se replonger autant qu’on peut dans cet univers magique !

Ah oui, et je finirai avec ceci : Je veux un Niffleur ! (ou pas, après réflexion, c’est dangereux XD)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s