book en stock·Chronique·fantastique·historique·Livre

LIVRE : Rédemption de Bérengère Rousseau

Titre : Rédemption
Auteur : Bérengère Rousseau (Belgique)
Editions : Editions du Riez

Année : 2015
Nombre de pages : 304 pages
Genre : Historique / Fantastique

Lu en Mars 2017

Ma note : ★★★☆☆

Pitch de Livraddict Quand un vieux médaillon et quelques documents anciens révèlent à Noâm les soupçons de collaboration qui pèsent sur son arrière-grand-père, son monde bascule. Comment accepter et vivre avec cette honte ? Il veut comprendre. Avec son meilleur ami, il se rend au Château de Noisy, là où son aïeul fut aperçu pour la dernière fois.

Sur place, ils sont victimes d’un éboulement. Ils se réveillent en 1944 à la veille de la Bataille des Ardennes. Noâm voit là l’occasion de restaurer l’honneur de sa famille, au risque de changer le cours de l’Histoire. Et si, justement, celle-ci avait déjà changé ?

Mon avis sur le roman :

Une idée de base plutôt séduisante (la seconde guerre mondiale, un voyage dans le temps, un récit qui se déroule en Belgique), des personnages qui ne se font pas épargner, des thèmes prenants sur les choix en temps de guerre, les conséquences de nos actes, ce livre avait beaucoup d’atouts pour me plaire. Y compris l’autrice que je suis sur les réseaux sociaux et pour qui j’ai beaucoup d’affection et d’admiration.
Et pourtant malgré tout cela, la mayonnaise n’a pas vraiment pris. Je ne sais pas si c’est du côté des personnages, ou de l’intrigue mais j’en ressors avec un goût inachevé, incomplet, malgré de réelles qualités.

Maintenant, rentrons dans les détails, voulez-vous !

J’ai découvert et acheté ce livre en 2015, au salon Trolls et Légendes. L’affiche (la couverture) m’avait happé le regard de loin et m’avait intriguée au point d’en discuter avec l’autrice. Ni une ni deux, je me suis laissée tenter et j’ai acheté ce livre en me disant que je le lirai un jour ou l’autre. Entre temps, j’ai eu le temps de faire plus ample connaissance avec Bérengère que j’ai retrouvé sur le forum CoCyclics que j’avais rejoint. Elle a même été ma marraine pendant un temps.

L’univers : Le récit commence de nos jours en Belgique et se poursuit grâce à un voyage inopiné dans le temps au moment de la seconde guerre mondiale, en 1944. Les raisons de ce voyage temporel sont assez floues mais finalement, c’est peu important. On est envoyés dans cette période rude, dure, en plein hiver, au milieu de bombes, des massacres et des fusillades où le sens de nos valeurs occidentales contemporaines est foulé au pied. ça nous fait nous poser des questions. Et dans cette situation, qu’aurions-nous fait ? Aurions-nous réussi à vivre avec les décisions que nous aurions prises ? Et le simple fait que nous ayons remonté le temps, cela ne change-t-il pas son cours-même ? 

Les personnages : Nous suivons deux jeunes adultes à peine sortis de l’adolescence, Noâm et Lucas, amis de longue date. Noâm est juif, du moins sa famille est d’origine juive et il entretient une relation assez tendue avec son père depuis que sa mère est morte. Sa vie va être chamboulée lorsque son paternel rentre à la maison avec une boite contenant des effets personnels de son arrière grand-père, résistant pendant la seconde guerre mondiale, à qui Noâm doit son nom. L’horreur le prend et toutes ses certitudes s’effondrent lorsqu’il découvre une photo de son arrière grand-père portant le brassard nazi, sourire aux côtés d’un officier SS. Noâm décide d’en savoir plus en se rendant au château de Noisy en ruine, qui se trouve dans la banlieue de Mons, là où apparemment la photo a été prise. Lucas le suit sans sourciller dans son entreprise.

Autant Noâm est ultra sensible et les émotions à fleur de peau, prompt à s’emballer, s’énerver et se laisser envahir par ses émotions, autant Lucas est son opposé, calme et réfléchi. Alors je ne sais pas si c’est l’hyper-sensibilité de Noâm qui ne m’a pas emballée mais j’ai gardé une distance avec lui tout au long du texte ce qui m’a sans doute empêchée de prendre toute la mesure de ce qui lui arrivait. Pourtant il est plutôt malmené durant le récit et c’est un personnage qui va voir beaucoup de choses et apprendre (et prendre) beaucoup sur lui.

J’ai néanmoins un peu moins accroché avec Fernand, l’arrière-grand-père, même s’il est un personnage important.

Par contre, même Hitler fait son apparition à un moment du livre mais j’ai eu la sensation que c’était un peu gratuit, tant sa présence me paraissait pas vraiment crédible dans le contexte.

L’intrigue : Le voyage dans le temps et ses conséquences sont au cœur de l’intrigue. Mais aussi à une échelle plus restreinte, une histoire familiale, pour démêler le vrai du faux. Ce sont des thèmes vraiment passionnants auxquels le roman laisse de la place.

Le ton / le style : Au début, j’ai eu l’impression que l’autrice était un peu en retrait, comme s’il y avait une distance entre le narrateur et le récit. Je ne sais pas si c’est une fausse impression mais c’est ce que j’ai ressenti. Heureusement, cette sensation a disparu au fur et à mesure que je rentrais dans le livre. On se laisse emporter par les situations, l’horreur et la vitesse à laquelle les événements s’enchaînent. Les dialogues en allemand rajoutent à la réalité du récit et j’ai plutôt bien apprécié cela.

____________________________________________________________

On aime : la couverture hypnotisante, l’intrigue, le thème du voyage dans le temps qui aura des conséquences réelles sur la temporalité et la réalité. L’imprégnation dans cet univers de la seconde guerre mondiale, dans lequel on est plongé jusqu’au cou, le fait que ni les personnages ni les lecteurs ne sont épargnés. Les choix que l’on doit faire et prendre dans des événements comme ceux-ci et que l’on sait, auront des conséquences dramatiques.

On regrette : Les personnages auxquels je ne me suis pas attachée plus que ça. L’aspect un peu gratuit « pour le kif » de l’apparition d’Hitler qui fait un peu figurant de luxe (c’était mieux amené dans Le Château des Millions d’Années où le personnage d’Hitler faisait plus réel)

Conclusion : Une lecture en demi-teinte mais avec des qualités indéniables. Un livre à lire pour les curieux de romans historiques, les lecteurs intéressés par la seconde guerre mondiale

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s