book en stock·Chronique·Livre·Science fiction

LIVRE : Sans Planète Fixe – Hoot d’Emmanuel Da Silva Sanches

Titre : Sans Planète Fixe – Hoot
Auteur : Emmanuel Da Silva Sanches (France)
Auto-Edition

Année : 2016
Nombre de pages : 104 pages
Genre : Science-fiction

Lu en Mars 2017

Ma note : ★★★★★

Pitch de l’éditeur : Découvrez l’histoire de Hoot, perdu au milieu d’un « foutu désert » d’une planète sans nom, militaire malgré lui, fouillant sa mémoire pour nous raconter dans son argot, entre deux guerres contre un ennemi redoutable, son existence de paumé de l’espace et de la vie, tentant d’y trouver un sens.

Mon avis sur le roman :

Un peu plus long qu’une longue nouvelle, mais plus courte qu’un roman, j’ai été plutôt emballée par cette histoire. Le ton, la forme, le thème, j’ai même vraiment beaucoup aimé. Une belle surprise alors que d’habitude je suis plutôt déçue par les propositions des auteurs auto-édités. Là c’était drôle, cynique, un peu grinçant, bien écrit, endiablé, bref une belle lecture et une belle découverte !

Maintenant, rentrons dans les détails, voulez-vous !

J’ai été approchée par email par l’auteur qui m’a proposé de lire sa novella (je ne vois pas comment je pourrais la qualifier autrement). C’était tourné avec humour et puis je me suis dit : ça fait longtemps que j’ai pas lu de SF, alors pourquoi pas ?

L’univers : Nous sommes dans un journal intime, sur une planète couverte de sable, loin de tout, dans un monde où les instances politiques sont hégémoniques et corrompues, où les nantis sont bien au chaud loin des conflits et où ceux qui n’ont pas de chance dans la vie ou ceux qui ont pris la mauvaise option ont à choisir entre la pendaison et l’armée. Et les nouveaux militaires sont envoyés au fin fond de l’univers se battre contre des aliens ayant l’apparence de chats humanoïdes. C’est un monde sans concession, dur, froid où la seule once d’humanité qu’on nous présente, c’est justement dans cette troupe de soldats perdus au milieu de nulle part.

Les personnages : Nous suivons un soldat, surnommé Hoot (nous ne saurons pas son véritable nom mais qu’importe après tout) qui nous raconte sa vie avec désinvolture, cynisme, une pointe d’amertume. Il est entouré de nombreux personnages qui gravitent autour : ses compagnons d’infanterie qui ne sont pas non plus des enfants de chœur, une série de journalistes envoyés là bas pour faire un reportage sur un mensonge.
Hoot, sous ses aspects de grosse brute transpire une humanité dans tous ses travers, avec tous ses espoirs et ses regrets. Et malgré ses actes répréhensibles parfois, on sent vraiment l’humain derrière la carapace.

L’intrigue : La guerre contre les Chats bat son plein et l’intrigue se centre essentiellement autour de Hoot et son récit à la première personne, à la manière d’un dernier journal intime. Ça sent la transpiration, le sang, les larmes, les personnages désabusés… Il y a cette urgence car il sait qu’il va crever et il revient sur les raisons pour lesquelles il se retrouve ici, ses premières frasques, son amour perdu, etc. C’est un schéma simple qu’on a déjà vu mais c’est bien fait, ça marche tout seul et ça se lit sans poser de questions.

Le ton / le style : C’est ce qui m’a le plus séduite. C’est plein d’argot, de formulations drôles, de répliques cinglantes, d’expressions qui m’ont bien faite rire. C’est relevé, c’est plein d’esprit, c’est brut et bien écrit.

____________________________________________________________

On aime : le style, le personnage principal qui sous ses airs de grosse brute a des aspects très attachants et humains. La longueur de la novella. Il n’aurait pas fallu plus ni moins. Nickel.

On regrette : pas grand chose en fait…

Conclusion : Une lecture qui est passée comme une lettre à la poste. Drôle, émouvante parfois, douce amère. De la bonne vieille SF, comme dit l’auteur. Bref, j’ai beaucoup aimé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s