book en stock·Chronique·Livre·partenariat

LIVRE : La Lumière de l’Empire T1 : Le Temps du Pouvoir de Terah Edun

Titre : Le Temps du Pouvoir (La Lumière de l’Empire – Tome 1)
Auteur : Terah Edun (USA)
Auto-Edition

Année : 2015
Nombre de pages : 104 pages
Genre : Fantasy

Lu en Mai 2017

Ma note : ★☆☆☆☆

Pitch (livraddict) : Ciardis est une jeune femme de dix-sept ans, élevée dans la pauvreté. Elle travaille comme lavandière dans une petite vallée aux confins de l’Empire. Mais sous la surface en apparence idyllique de l’Empire se cache un secret bien gardé. Les rumeurs sur l’incompétence du prince héritier ne cessent de grandir ? renforcées par le cinquième anniversaire de l’initiation des âmes jumelles.

C’est au plus fort des commérages et des scandales que Ciardis est choisie pour suivre une formation auprès de la Guilde des Compagnons. Elle quitte alors son foyer et entame un apprentissage personnel pour devenir dame de compagnie à la cour, un poste qu’en tant que modeste demoiselle, elle n’aurait jamais cru pouvoir occuper. Elle va devoir prouver qu’elle est suffisamment douée pour s’attirer la protection d’un maître. Et pour assimiler toutes ces compétences, il faut faire vite. Si les légendes disent vrai, alors seule Ciardis est capable de maîtriser les pouvoirs qui lui permettront de soutenir le prince, que la cour impériale a pourtant juré de renverser.

Mon avis sur le roman :

Voici un roman de fantasy qui ne m’a pas plus branché que ça. À vrai dire, il m’a même carrément ennuyée à certains moments.

Malgré un worldbuilding intéressant, le roman n’a pas réussi à me captiver, sans doute à cause de personnages qui se sont révélés peu intéressants

Maintenant, rentrons dans les détails, voulez-vous !

J’ai été approchée par la traductrice de cette oeuvre qui m’a proposé de lire ce livre qui avait eu pas mal de lecteurs déjà via amazon. C’est une série de plusieurs tomes à la base mais n’ayant pas accroché à ce 1er tome, je ne pense pas continuer. Je dois avouer que j’ai même lu la fin de biais, j’ai trouvé que ça se tirait en longueur et n’était pas très captivant.

L’univers : Nous sommes dans un univers qui à l’air plutôt medfan traditionnel, même s’il me semble me souvenir d’avancée technologiques. Certaines femmes de ce monde développent des pouvoirs importants et deviennent des compagnes que les plus riches s’arrachent à prix d’or. Ciardis est une jeune fille du peuple, repérée par une de ces grandes dames et il s’avère qu’elle n’a pas celle qu’elle croit être, mais bien plus.

Des éléments de développement de l’univers m’ont paru intéressant par moment mais dans l’ensemble, cela ne m’a pas captivée jusqu’à la fin.

Les personnages : Nous suivons Ciardis, une jeune lavandière dans un village lambda. C’est une fille terre à terre, du peuple, une jeune orpheline qui a du se débrouiller toute seule pour survivre, qui va découvrir qu’elle est bien plus que ça.
Je n’ai plus accroché à Ciardis que ça (malgré le fait que j’aime plutôt bien son prénom) Elle perd au fur et à mesure du livre ce côté salé et plein de répartie de fille du peuple qu’elle a pu avoir au début, alors qu’elle monte « en gamme » pour la société. Dommage. À part ça je l’ai trouvée assez transparente.

Quand aux autres personnages, plusieurs mois après ma lecture, je dois dire qu’il n’y a pas grand chose qui en reste.

L’intrigue : L’histoire tourne autour de Ciardis et de la découverte de ce monde qui lui est tout nouveau, avec des éléments d’intrigues de cour, aux enjeux et protagonistes qui la dépassent.

L’intrigue ne m’a pas réussi à m’accrocher plus que ça non plus. J’en ai même fini par passer les pages à la fin et lire en diagonale car j’avais hâte que cela se termine. Pas bon signe !

Le ton / le style : C’est une écriture plutôt passe partout, sans grand défaut, et sans grande qualité non plus.

____________________________________________________________

On aime : Le début et la 1e partie avec Ciardis qui quitte un univers pour accéder à un autre. Quelques éléments de magie et du Worldbuilding

On regrette : Des personnages sans grande profondeur, transparents, dont on ne retiendra pas grand chose, une intrigue pas très captivante

Conclusion : Une lecture que je ne retiendrai pas et dont je ne lirai pas la suite. Peut-être ne suis-je pas la cible. En tout cas je ne conseille pas vraiment, il y a des livres bien plus intéressants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s