Audible·book en stock·Chronique·Contemporain·Livre·Livre audio·Young Adult

LIVRE AUDIO – Forbidden de Tabitha Suzuma

Titre : Forbidden / Notre Amour Interdit
Auteur : Tabitha Suzuma (Angleterre)

Livre Audio Audible

Narrateur : Véra Pastrélie
Lien : Audible

Année : 2017
Nombre d’heures d’écoute : 11 heures 36
Genre : Drame / Romance / Contemporain

Écouté en Juin 2018

Pitch (livraddict) : Maya et Lochan ne sont pas des adolescents comme les autres. Élevés par une mère alcoolique et instable, ils sont livrés à eux-mêmes et n’ont d’autre choix que d’élever seuls le reste de la fratrie. Forcés de devenir adultes plus tôt que prévu, ils se soutiennent dans l’adversité et finissent par tomber amoureux. Lochan se sent seul au monde, et Maya est la seule à pouvoir le comprendre. Conscient de la monstruosité de cet amour, Lochan est prêt à tout pour bâillonner le désir et les sentiments que sa sœur lui inspire. Mais comment résister alors que Maya a besoin de lui autant qu’il a besoin d’elle ? Est-ce un crime de s’aimer si fort ?

Attention c’est un livre coup de poing, coup de cœur, celui qui prend aux tripes et qui dérange. Le sujet est casse-gueule, et aurait pu être traité de façon voyeuriste ou malsaine mais il n’en est rien. Il faut quand même être au courant de ce dont il parle avant la lecture. Ça permet de prendre un peu de distance. Mais on se prend d’affection pour les personnages et c’est avec horreur qu’on ne peut qu’assister impuissant à l’inévitable. 

On ne sort pas indemne de cette lecture ni de cette écoute.

Contexte de lecture : J’avais entendu parler de ce livre comme beaucoup d’entre nous grâce à Justine (Fairy Neverland) qui en faisait l’éloge il y a quelques années quand elle l’avait découvert en anglais. Son sujet « touchy », sa lecture où elle a fini totalement bouleversée.
Cette année, ce livre a été traduit en français chez Milady et j’ai découvert qu’il était également disponible en livre audio sur audible. Vu que j’étais curieuse de le découvrir après tout ce dont j’avais entendu à son propos, je l’ai pris sur audible et entamé sa lecture en juin, dans la voiture en rentrant d’un déplacement en province. Et je n’ai pas pu m’en détacher. En une petite semaine je l’ai terminée. Je l’écoutais partout où je pouvais. Aller faire les courses, le ménage, au boulot en travaillant. Je ne pouvais plus m’en détacher. 

L’univers : C’est un univers contemporain, nous sommes dans une petite ville quelconque anglaise qui n’a pas beaucoup d’importance. La vie y est dure pour certains, d’une banalité affligeante pour d’autres. La famille de Lochan et Maya est pauvre, vit comme elle peut, recycle les vêtements des plus grands pour les plus petits, vivent d’aides et du maigre salaire de la mère qui claque tout pour faire plaisir à son homme. Toutefois, cela ne donne pas un aspect misérabiliste à l’histoire.

Les personnages : Lochan (presque 18 ans) et Maya (16 ans) sont les deux aînés d’une fratrie de cinq enfants. Leur père les a abandonnés pour aller refaire sa vie en Australie, tandis que leur mère, immature, inconstante et négligente envers eux passe d’un homme à l’autre en espérant que ce soit le bon. Elle délaisse ses enfants pendant des jours voire des semaines pour profiter de son mec, laissant les deux aînés s’occuper d’un adolescent rebelle et de deux enfants en primaire. A la maison, Lochan et Maya s’occupent de tout, et doivent également jongler avec leurs études (Lochan est en dernière année de lycée, et Maya, dans la classe d’avant). Lochan est renfermé, toujours plongé dans ses bouquins, un peu inapte socialement, il n’arrive pas à prendre la parole en classe, n’a pas d’amis. Maya, elle, vit sa vie d’adolescente. Mais les circonstances les ont fait grandir de force. Et s’occuper de tout à la maison, faire face à une mère démissionnaire, aux aléas des factures non payées, de l’éducation des plus jeunes, les deux se serrent les coudes, sont là l’un pour l’autre pour supporter cette situation. Et malheureusement, ce qui devait arriver arriva. Les deux tombent amoureux l’un de l’autre. Chacun va essayer de comprendre ce qu’il/elle ressent, va lutter contre cet amour naissant et qui parait tellement normal et naturel pour eux, tout en sachant qu’il est tabou et interdit. 

Lochan est renfermé, parfois un peu extrême et emporté, et de son côté Maya a tout de l’adolescente qui essaye de gérer ce qui lui tombe sur les épaules, mais elle s’est montrée également pleine de ressources, et plus entreprenante que ce à quoi je m’étais attendue.

Ces deux adolescents sont réalistes, attachants, et j’ai eu mal pour eux jusqu’à la fin. J’ai eu l’impression d’assister à une tragédie grecque, où l’on sait que tout va se terminer mal, où l’on a envie de les préserver, de les protéger, mais on ne peut que les voir atteindre l’inévitable, sous nos yeux impuissants.

Les parents sont aux abonnés absents, et la mère, pour moi, est la plus grande responsable de ce qu’il se passe. Sa négligence, son alcoolisme, le fait qu’elle délaisse et délègue tout à ses enfants, quitte à partir en vacances sans les prévenir, elle crée sans le savoir un terreau favorable à l’histoire d’amour entre ses deux aînés.

L’intrigue : Parler d’inceste est tabou. L’un des premiers tabous, l’un des plus ancrés dans notre société, et pour cause. De plus, on ne le voit que par le prisme des faits divers où les enfants sont abusés par un père, une mère, un grand-père ou un frère, laissant derrière eux des victimes brisées. Ici, Lochan et Maya sont tous les deux consentants et ils s’aiment d’un amour pur, adolescent avec la force que ça peut avoir à cet âge-là. J’avais peur que ce livre le traite par dessus la jambe ou alors pose un jugement de valeur sur cette relation (bon ou négatif), mais le livre préfère nous poser des questions. Est-ce que ce type d’amour (consenti, innocent et qui ne fait de mal à personne) est-il mal ? bien ? acceptable ? Est-il à mettre au même niveau qu’un père qui abuse de son fils ou de sa fille ? Il va sans dire que la lecture peut être dérangeante, malaisante c’est sûr, entre le qualificatif terrible d’inceste et cette relation qui se développe sous nos yeux. Ne sont-ils juste pas maudits d’être nés des mêmes parents ? 

Bref, c’est un livre qui ne laisse pas indifférent et qui pose beaucoup de questions, sans forcément vouloir en apporter les réponses, laissant au lecteur le travail de réflexion.

Le ton / le style : Ce livre a un goût de Young adulte, un ton de young adult, malgré la gravité du thème qu’il développe. Le fait qu’il ait été écrit au présent de l’indicatif a eu le don de me faire lever les yeux au ciel encore une fois. En règle générale (il peut y avoir des exceptions) je n’aime pas l’écriture au présent, parce que malgré son avantage de rendre les choses plus immédiates et plus percutantes, je trouve que l’on perd quelque chose au niveau littéraire. Et le fait qu’il soit très souvent acoquiné au genre littérature jeunesse ou Young Adult, ou dans un autre genre le New Adult, lui donne un aspect de « facilité », de simplification ou de paresse que je n’apprécie pas. Cela dit, on finit par s’y habituer, et vu le genre de récit d’adolescents dont il s’agit, on finit par s’y faire.

La Qualité de l’écoute : La narratrice incarne les personnages avec douceur, changeant légèrement sa voix en fonction du narrateur, puisque le livre passe d’un chapitre à l’autre avec la voix de Lochan ou de Maya. Elle est agréable à écouter, le verbe fluide, même si j’avais en tête sans le vouloir la voix criarde et excitée de la pub pour Monoprix (car je soupçonne qu’il s’agit de la même comédienne). Néanmoins, rien à redire sur la narration. Les chapitres sont clos par une petite musique dramatique qui met le ton et rajoute de l’ambiance tragique au livre.

 

 

On aime : Les personnages et leur destin tragique, la lecture coup de poing et coup de cœur.

On regrette : Ce sempiternel présent de l’indicatif… pourquoi…

Conclusion : Une lecture qui ne laissera pas indifférent et qui aura failli me faire pleurer pour de vrai. Et ça, c’est rare !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.