Audible·book en stock·Chronique·Fantasy·Lecture·Livre

LIVRE AUDIO – Le Sang sur le Sable de Bradley P. Beaulieu


Titre :
 Le Sang sur le Sable (T.2)
Auteur : Bradley P. Beaulieu (USA)

Livre Audio Audible

Narrateur : Manon Jomain
Lien : Audible

Année : 2017
Nombre d’heures d’écoute : 26 heures 02
Genre : Fantasy orientale arabisante

Écouté en Novembre – Décembre 2018

Pitch (livraddict) : Çeda est désormais une Vierge du Sabre, une guerrière d’élite. Tandis que les Rois de Sharakhaï lui confient des missions secrètes afin de consolider leur pouvoir, la jeune fille s’efforce de découvrir leurs secrets. Elle connaît déjà la terrible histoire des asirim, mais lorsqu’un lien se crée entre elle et ces pitoyables créatures, leur douleur devient la sienne. Les asirim ont soif de liberté et veulent briser leurs chaînes, mais ils sont soumis à la volonté des dieux et n’ont d’autre choix que d’obéir. Et l’atmosphère de Sharakhaï est plus délétère que jamais. Les Douze Rois écument la cité pour satisfaire leur impitoyable quête de vengeance. Emre, l’ami de Çeda, a rejoint de nouveaux alliés, espérant tirer parti des troubles qui agitent la ville. Mais malheur à ceux qui s’opposent aux Rois immortels et aux Vierges aux sabres d’ébène…

Voici un tome 2 qui à la fois prend son temps pour permettre au lecteur de s’immerger dans un univers absolument fascinant, mais qui présente aussi son lot de rebondissements. Les personnages ont le temps de prendre de l’ampleur et de l’épaisseur, les intrigues ont le temps de se nouer et se dénouer, et les choses se compliquent à mesure du roman. La seule chose que je regrette c’est l’apparente froideur de l’héroïne avec qui j’ai toujours du mal à créer une connexion.

Contexte de lecture : J’ai beau avoir également le livre dans ma bibliothèque, je me suis tournée vers le livre audio pour son côté pratique. J’avais réécouté Les Douze Rois de Sharakhaï au mois d’Août afin de pouvoir lire/écouter le tome 2 dans la foulée. J’avais acheté ce tome-ci à sa sortie, j’avais hâte de découvrir la suite, là où l’on avait laissé Çeda à la fin du tome 1.

L’univers : Nous retrouvons les sables de Sharakhaï, toujours aussi empoisonnés que dans le premier tome. Ce second tome approfondit certains points, notamment au niveau des Dieux et Déesses, mais aussi des Rois et des Vierges du Sable. Bradley Beaulieu prend son temps pour nous peindre une esquisse de ce monde où rien n’est aussi simple qu’il n’y paraît.

Les personnages : Çeda se démène au milieu des Vierges du Sable pour tenter de renverser les Rois sans se faire prendre, ce qui pourrait lui coûter la vie. Elle essaye toujours d’en apprendre plus sur les Asirim, sur cette fameuse nuit de Beht Iman qui a fondé Sharakhaï, lorsque les 12 Rois ont fait un pacte avec les dieux du désert, au prix du sang. Dans ce tome-ci, Çeda est séparée de Emre, son ami d’enfance qui a pris une voie diamétralement opposée. On y suit également plus spécifiquement d’autres personnages qui nous avaient été présentés dans le premier tome mais dont les intrigues s’épaississent dans ce second tome, comme Davoud, ainsi que les émissaires de Qaimir, Ramahd et Yasmine.

Par contre, Çeda est toujours aussi peu accessible, froide et forte, toute entière à sa mission, ce qui ne m’a toujours pas vraiment permis de m’identifier à elle et me l’ont laissée finalement assez hermétique. Elle n’a pas vraiment de point d’accroche avec le lecteur pour lui permettre de s’identifier à elle et avoir de l’empathie pour elle.

L’intrigue : L’intrigue est arachnéenne, tous les fils sont noués à d’autres et l’on n’en voit à chaque fois qu’une petite partie en imaginant l’étendue de ceux-ci. Ce tome présente aussi son lot de rebondissements, de scènes épiques, et combats acharnés mais aussi de développement de personnages.

Le ton / le style : J’ai retrouvé l’écriture fluide et poétique de Bradley Beaulieu, son style nerveux pendant les batailles et plus mélancolique dans ses descriptions. J’ai particulièrement apprécié le soin apporté aux figures de style qui sont toujours en rapport avec des aspects de cet univers, ce qui a pour mérite d’ancrer encore plus le récit dans ce monde et dans cette ville, et qui lui a donné encore plus de consistance à cette cité des Sables et à ses habitants.

La Qualité de l’écoute : La narratrice dans ce second tome n’est pas la même que dans le tome 1. Ici j’ai retrouvé la narratrice du roman « La Forme de l’Eau » et j’étais curieuse de voir comment elle allait s’approprier la diction des différents personnages et leurs accents. Manon Jomain s’en sort très bien et donne vie aux nombreux dialogues en incarnant les voix des personnages, leurs accents etc.
Par contre au niveau de la production même du livre audio, j’ai remarqué des coquilles à de nombreuses reprises (plus d’une quinzaine de fois quand même), surtout des phrases lues deux fois de suite. Peut-être une passe finale sur l’entiereté du montage aurait été bénéfique.

 

On aime : L’intrigue et les personnages, le plaisir de retrouver un univers fascinant et mystérieux, bien conçu, dense et magique

On regrette : que Çeda soit toujours aussi renfermée

Conclusion : Un second tome dans la droite lignée du premier qui pourrait paraître long pour les fans de romans au rythme endiablé mais qui permet de s’immerger dans un univers et une mythologie fantastique. Une saga de fantasy que je continue à conseiller. J’ai hâte de découvrir le tome 3 et où va encore nous mener Çeda

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.