book en stock·Chronique·Fantasy·historique·Lecture·Livre·Steampunk·Uchronie

LIVRE – Rouille de Floriane Soulas

Titre : Rouille
Auteur : Floriane Soulas
Editions : Éditions Scrinéo

Année : 2018
Nombre de pages : 384 pages
Genre : Steampunk / Uchronie

Lu en Octobre – Décembre 2018

Pitch (livraddict) : Paris, 1897. Les plus grandes puissances européennes se sont lancées à l’assaut de la Lune et de nouveaux matériaux découverts sur le satellite envahissent peu à peu la Terre. Ces grandes avancées scientifiques révolutionnent l’industrie et la médecine, mais pas pour tout le monde. Et dans les faubourgs, loin de l’hyper-centre protégé par le dôme sous lequel vivent les puissants, le petit peuple de Paris survit tant bien que mal. Violante est une prostituée sans mémoire, ignorant jusqu’à son âge réel. Dans un monde où son désir de vérité passe après celui de ses clients et de ses patrons, la jeune fille tente de retrouver la trace de ses origines perdues. Alors qu’une vague de meurtres particulièrement horribles ensanglante la capitale, Satine, son amie et seul soutien, disparait dans d’étranges circonstances. Violante, elle, se voit offrir une porte de sortie à ce demi-monde violent qui la retient prisonnière, mais décide malgré tout de prendre part aux investigations.

 

J’ai passé un excellent moment avec cette lecture que j’ai tout simplement dévoré. L’univers, l’ambiance, l’intrigue policière, les personnages, TOUT ! j’ai tout aimé ! Y compris le style de l’autrice, précis, sans en faire des caisses, et pourtant recherché et efficace. Une très agréable lecture, très cinématographique aussi, je me suis surprise à très bien imaginer des images, des situations. Il serait également parfait à écouter en livre audio ou pourquoi pas, on peut rêver, adapté à l’écran !

Contexte de lecture : Ça ne serait une surprise pour personne, Floriane Soulas est l’une de mes plus proches amies provenant de Booktube, et l’un de mes piliers, un soutien, une muse, une inspiratrice en terme d’écriture. J’étais donc à la fois extrêmement excitée et impatiente de lire Rouille, et en même temps pleine d’appréhension quand à chaque fois qu’il s’agit d’oeuvres écrites par des gens proches. J’avais acheté le livre aux dernières Imaginales et j’ai donc lu « Rouille » quelques mois après, à l’automne.

L’univers : Le roman se déroule à la toute fin XIXème siècle dans un Paris sale, peuplé de gentlemen décadents, de cocottes entretenues, de gamins des rues. Cela pourrait être un Paris normal, sauf que nous sommes dans un Paris uchronique, steampunk, où Napoléon a colonisé la lune, où les avancées technologiques ont permis de créer des robots domestiques, des animaux mécaniquement améliorés, notamment des chiens de garde ou des petits chiens de compagnie, mécaniquement modifiés pour que ces dames de la bonne société se délectent de chiots qui ne grandiront jamais.

C’est un Paris des maisons closes, des bandes de gamins abandonnés dans les rues, des drogués dans des ruelles sordides à côté de la haute sphère qui vit en autarcie sous un dome qui les protège du reste de la populace.

C’est un univers dans lequel j’ai tout de suite plongé, avec une facilité déconcertante. Je m’y voyais parfaitement, c’était très visuel et cinématographique. Il est bien dosé, bien exploité et donne envie d’en savoir plus.

Les personnages : Nous suivons Violante, une jeune prostituée qui oeuvre dans une maison close de haut standing. Elle est la fille la plus en vogue, la plus demandée des Jardins Mécaniques ce qui lui donne certains avantages (une chambre à soi) mais aussi provoque isolement et mépris auprès des autres filles du bordel. Mais Violante n’est pas qu’une catin, si toutefois elle savait qui elle était. Elle a perdu la mémoire (et un petit doigt) quelques années auparavant, et ne se souvient de rien avant cette nuit où elle a été retrouvée dans les rues de Paris. Elle est opiniâtre, déterminée, têtue souvent sans jamais tomber dans le caprice ou la tête-à-claques. Elle n’aura de cesse d’essayer de retrouver des bribes de son passé, tout en enquêtant sur le côté sur un meurtrier qui s’attaque aux indigents et surtout qui a assassiné l’une de ses meilleures amies.

Autour de Violante évoluent bon nombre de personnages, entre les rivales de la maison close, les Apaches (ces maquereaux qui dirigent les bas-fonds de Paris), les hommes de la haute société qui la fréquentent, grands bourgeois, nobles et hommes d’affaires et j’en passe.
C’est un Paris pittoresque avec une belle galerie de personnages, certains haïssables et d’autres valeureux et débrouillards.
Évidemment j’ai shippé Violante et Jules, ÉVIDEMMENT ! Team #Julante !

L’intrigue : Le roman suivant Violante, l’intrigue se déroule autour d’elle, de ses recherches sur son passé et son identité, son enquête par la suite. Nous sommes face à une intrigue policière, un « mystery novel » avec succession d’indices, de fausses pistes, de découvertes et de révélations, tout en dévoilant peu à peu l’univers, emmenant le lecteur dans son sillage. Je l’ai trouvée plutôt bien amenée, bien dosée, qui donnait toujours envie de connaître la suite. Je sais que d’autres lecteur.ices avaient vu la fin arriver. Perso, ça n’a pas été mon cas et j’ai eu ma dose de surprises et de bouches-bées, mais je suis aussi très bon public.

Le ton / le style : Le roman se lit avec une facilité déconcertante et un rythme soutenu bien maîtrisé. Des chapitres ni trop longs, ni trop courts, juste la bonne taille. J’ai beaucoup apprécié le style, soigné, figuratif les choix des mots précis et qui marche, un vocabulaire travaillé mais toujours compréhensible. Les dialogues étaient parfaits, à mon goût, bref rien à y redire !

 

On aime : L’ambiance, l’univers steampunk bien exploité et qui donne envie de s’y plonger encore plus, les personnages attachants

On regrette : Rien du tout ! Nada !

Conclusion : C’est un coup de coeur, un roman que j’ai dévoré et que j’ai en même pris mon temps de déguster. C’était parfait. Merci Flo ! ♥ Des comme ça, je veux en lire tous les jours

Une réflexion au sujet de « LIVRE – Rouille de Floriane Soulas »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.