book en stock·Chronique·historique·Livre·Uchronie

LIVRE – Rosée de Feu de Xavier Mauméjean

Titre : Rosée de Feu
Auteur : Xavier Mauméjean (France)
Editions : Éditions Folio SF

Année : 2010
Nombre de pages : 327 pages
Genre : Fantasy historique / Uchronie

Lu en Avril 2019

Pitch (livraddict) : 1944. Face à l’avancée des forces américaines dans le Pacifique, le haut-commandement de la Marine impériale japonaise applique une tactique de la dernière chance : engager ses pilotes de dragons dans des attaques suicide.
Très vite, un autre feu du ciel s’abat sur le Soleil Levant. Les superforteresses B-29 lâchent sur les grandes villes des bombes au napalm. Seuls de rares pilotes se révèlent assez courageux ou fous pour les affronter sur leurs dragons de combat…
Trois destinées sont balayées par le souffle de la guerre. Hideo, petit garçon qui vit de l’intérieur la souffrance du Japon. Tatsuo, son grand frère, étudiant recruté dans une escadrille suicide. Enfin le capitaine Obayashi, maître archer qui impose la « stratégie de la mort assurée ».

Un beau récit uchronique au ton érudit, à la documentation irréprochable, à l’approche originale. Je l’ai trouvé un poil détaché des émotions des personnages, très factuel dans l’ensemble mais l’auteur explique son choix dans les notes de l’annexe. En somme, une belle lecture qui ne ressemble pas aux autres.

Contexte de lecture : La première fois que j’avais entendu parler de ce livre, c’était aux Imaginales où Xavier Mauméjean était invité lors d’une conférence sur les Dragons. J’ai juste adoré le principe de cette uchronie : la WW2 côté japonais mais avec des dragons à la place d’avions. J’ai attendu quelques années après avoir acheté le livre toujours aux Imaginales pour enfin le lire. J’avais plusieurs livres de cet auteur et comme je ne savais pas par lequel commencer, j’ai opté pour le premier qui avait rejoint ma bibliothèque !

L’univers : Le roman se déroule donc au Japon pendant la Seconde Guerre Mondiale. À ceci près que les dragons existent toujours dans ce monde uchronique, notamment en Chine et au Japon et que les soldats impériaux les chevauchent depuis des années comme des montures de guerre.

Nous avons ici la description extrêmement fidèle du japon du milieu du XXe siècle, enrichi par la documentation et les recherches qu’a faites l’auteur. On a les dates, les batailles, les protagonistes, le nom des ministres impliqués, tout est très détaillé et donc donne au tout un poids presque historique.

Les personnages : Nous suivons ici trois protagonistes, trois hommes : Hideo, un petit garçon qui vit la guerre en tant que civil, son frère Tetsuo qui lui va rejoindre les rangs de la Marine et va être l’un de ces chevaucheurs de dragons, et enfin le capitaine Obayashi qui lui va être à l’origine de la stratégie des attaques suicidaires, les « Kami Kaze », les Dieux du Vent.

Nous avons donc trois personnages qui deviennent presque des emblèmes, des symboles de la population japonaise, représentant trois époques de la vie d’un homme japonais. Hideo vit la propagande qui lui est destinée, les restrictions alimentaires, la peur de ne plus voir son grand frère mais également la fierté de voir celui-ci donner sa vie pour l’Empereur. Tetsuo quant à lui vit l’armée de l’intérieur, les ordres, l’obéissance aux gradés même si cela veut dire donner sa vie, l’obéissance aveugle et le culte de la personnalité de l’Empereur, l’égo et l’arrogance du gouvernement etc, mais aussi la relation bien plus intime et organique avec le dragon qui lui est attribué, avec lequel il ne fait qu’un quand il part en mission.
J’avoue que j’ai moins adhéré à Obayashi qui était plus dans la politique, les hautes sphères du pouvoir pour déterminer la stratégie de l’armée japonaise dans ce conflit.

Il n’y a pas de femmes à part en personnages secondaires (notamment la mère de Hideo et Tetsuo et une petite fille) et qui elles aussi revêtent un caractère presque essentialiste, elles sont « La Mère » « l’amie », « la sœur » plus que des personnages à part entière.

L’intrigue : Le roman se déroule donc sur toute la période du conflit armé, de l’entrée en guerre du Japon dans la WW2, et même un peu avant avec les guerres de Manchourie contre la Chine jusqu’à l’abdication du l’Empereur. Ce roman suit les événements, de façon presque historique, presque de la non-fiction où l’on saute d’un protagoniste à l’autre au fur et à mesure que la guerre avance chronologiquement. Chaque chapitre est annoncé par un élément (Bois, eau, terre, métal, et une seule fois feu, si je me souviens bien)
J’avais beaucoup d’attentes concernant le moment où l’auteur allait aborder Hiroshima et Nagasaki, en me demandant comment il allait intégrer ce fait dans cet univers de dragons, et je n’ai pas été déçue. Je préfère ne rien vous révéler pour ne rien gâcher !

Le ton / le style : Le ton du roman peut décontenancer au premier abord (il m’a décontenancée personnellement). Car il n’y a pas d’affect, pas d’expressions de sentiments dans les personnages, dans les descriptions. Cela m’a un peu gênée au début parce que j’avais besoin de ça pour m’investir dans ma lecture, pour m’approcher et m’accrocher aux personnages. Après en avoir discuté avec l’auteur, il m’a expliqué justement qu’il s’agissait d’une narration qui se voulait culturellement très japonaise ou le sentiment était caché, pudique, détaché. Avec cette explication, tout a pris son sens.

 

 

On aime : L’uchronie, cette revisite de la seconde guerre mondiale avec ce twist, ce prisme de lecture différent, J’ai beaucoup aimé les personnages des deux frères, Hideo et Tetsuo, la richesse et la justesse historique. La scène évoquant les « bombes nucléaires » où j’ai retenu mon souffle

On regrette : Cette difficulté à rentrer dedans, mais pour la simple raison que je n’ai pas l’habitude des romans japonais pour n’en avoir jamais lu

Conclusion : Un beau roman qu’on ne lit pas tout les jours, c’était une belle expérience et un beau récit

Une réflexion au sujet de « LIVRE – Rosée de Feu de Xavier Mauméjean »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.