Audible·book en stock·Chronique·Fantasy·Livre·Livre audio·service presse

LIVRE AUDIO – le Sorceleur T1 : le Dernier Voeu de Andrezj Sapkowski

Titre : Le Dernier Voeu (Le Sorceleur, tome 1)
Auteur : Andrezj Sapkowski (Pologne)
Éditeur : Hardigan

Livre Audio Audible

Narrateur : Nicolas Justamon
Lien : Audible

Année : 2019 (2003 pour la 1e édition livre française)
Nombre d’heures d’écoute : 12 heures 3
Genre : Fantasy- Folklore – Aventure

Écouté en Octobre 2019

Pitch (livraddict) : Geralt de Riv est un personnage étrange, une bizarrerie de la nature, un mutant qui, grâce à la magie et à un long entraînement, mais aussi grâce à un mystérieux élixir, est devenu un meurtrier parfait. Ses cheveux blancs, ses yeux nyctalopes et son manteau noir effrayent et fascinent. Il parcourt des contrées pittoresques en gagnant sa vie comme chasseur de monstres. En ces temps obscurs, ogres, goules et vampires pullulent, et les magiciens sont des manipulateurs experts. Contre ces menaces, il faut un tueur à gages à la hauteur. Car Geralt est plus qu’un guerrier ou un mage. C’est un Sorceleur. Il est unique.

Au cours de ses aventures, il rencontrera une autoritaire mais généreuse prêtresse, un troubadour paillard au grand cœur, et une magicienne capricieuse aux charmes vénéneux. Amis d’un jour, amours d’une nuit.
Mais au bout de sa quête, peut-être pourra-t-il prononcer son dernier vœu : retrouver son humanité perdue…

 

Une chouette écoute pour un roman qui a su me distraire, me tenir en haleine et me donner envie de lire la suite ! J’ai été surprise par la structure de ce livre (successions de mini-histoires avec un fil rouge entre les scènettes) qui présente une galerie de personnages pittoresques qu’on a envie de suivre. Le roman donne déjà un avant-goût de l’univers dans lequel les monstres et créatures de folklore du moyen-âge occidental mais aussi de l’Europe de l’Est évoluent, qui donnent une touche particulière et nouvelle à ce genre qui, sur le papier, n’a pourtant rien de neuf. Néanmoins ça a l’air frais, bien campé et ça donne envie de continuer !
La production du livre audio est de qualité et le narrateur bien choisi. Je noterai toutefois que le rythme de lecture de ce narrateur était un peu lent pour moi et je conseille de mettre la vitesse du livre audio à x1,20 ou x1,25 pour une meilleure écoute.

 

Contexte de lecture : J’ai pu lire ce livre grâce à un partenariat avec Audible qui m’a proposé de découvrir cette nouveauté à leur catalogue. Je ne l’avais jamais lu auparavant, même si j’en avais déjà entendu parler, je n’avais jamais joué au jeu vidéo adapté de cette saga romanesque, les seules choses que j’ai vues sont les magnifiques fanarts de mon amie Orpheelin et la bande annonce de la future série Netflix. J’y suis donc allée l’esprit ouvert et plutôt positif.

L’univers : Nous sommes ici dans un univers de fantasy médieval-fantastique somme toute assez classique, très occidental mais mâtiné avec un esprit et un folklore d’Europe de l’Est qui donne une touche singulière à l’ensemble. Nous y croisons ou entendons parler de Stryges, de Manticores, et autres créatures que chasse Geralt, le personnage principal, et une panoplie d’autres monstres dont je ne connais pas le nom et que, je l’avoue, j’aurai bien aimé voir écrit le mot pour m’en souvenir car à l’oral, la plupart des patronymes étaient difficiles à replacer.
Cela nous donne un avant-goût d’un univers dense et riche, peuplé de créatures dangereuses et légendaires, et extrêmement fourni, un régal quand on aime le genre de l’imaginaire.
J’ai beaucoup apprécié dans ce roman les allusions à certains contes de fées revisités. Nous croisons la route d’une Blanche Neige revancharde, d’une vampire, de figures de contes de Grimm dont je me souviens du conte sans en connaître le nom ou encore d’elfes qui, pour une fois, ne m’ont pas fait lever les yeux aux ciel de lassitude.

Les personnages : Les personnages (qui souvent font défaut face à un univers trop présent), sont ici au contraire bien campés, travaillés, et présentent une épaisseur bien appréciable. Nous suivons les aventures de Géralt de Rive (ou Riva en version originale) qui est un « sorceleur », c’est à dire un chasseur de monstres, qui loue ses services de villages en villages contre rémunération. C’est un homme efficace, qui travaille en solitaire, qui n’est pas très locace, et pourtant je n’ai eu aucune difficulté à me prendre d’empathie pour lui. On ne sait pas grand chose sur lui, les informations sont distillées au compte-gouttes au fur et à mesure du roman, ce qui donne envie d’en savoir plus. On sent qu’il y a un mystère autour de cet homme, qu’il y a un passif qu’on a finalement hâte de découvrir.
Les autres personnages sont assez hauts en couleur, même si pour la plupart d’entre eux, nous les rencontrons que le temps d’une aventure. Ils ont souvent de la gouaille, de l’épaisseur également, des motivations et des aspirations qui en font des personnages multi-dimensionnels. Je ne sais pas encore lesquels reviendront dans les prochains romans (à part Yennefer) mais pour le moment, tous m’ont beaucoup plu.

L’intrigue : La structure du livre a été l’une des surprises de cette lecture. Loin d’une structure traditionnelle avec un début, un milieu, une fin, nous avons ici une succession de scènettes, comme des petites nouvelles, de petites aventures chacune autour de la traque d’un monstre en particulier, montrés comme des flashbacks, le tout relié les unes aux autres par un fil rouge. J’ai trouvé cela très étonnant pour un 1er tome d’une saga et qui, finalement, est une chouette entrée en matière et m’a donné vraiment envie de lire/écouter la suite !

Le ton / le style : J’ai particulièrement apprécié l’écriture de Sapkowski (et sa traduction), c’est plein d’esprit, agréable à lire, fluide, les dialogues sont bien relevés, à y repenser plus porté vers l’action que la description des paysages sans pour autant perdre l’idée du décorum. On est complètement en immersion dans l’univers et les dialogues entre personnages sont vraiment percutants et jouissifs.

La Qualité de l’écoute : J’ai beaucoup apprécié la performance du lecteur Nicolas Justamon qui campe chacun des personnages en leur donnant un ton, un timbre de voix différent, ce qui permet une meilleure immersion. J’étais moins fan du ton employé pour incarner les personnages féminins qui leur donnait à chaque fois une impression d’écervelées ou de pestes. Dernière chose sinon concernant le narrateur, j’ai trouvé personnellement que son rythme de lecture, un peu comme le narrateur des Lames du Cardinal, on a envie de le pousser pour qu’il parle moins lentement et haché. Pour cela, j’ai passé la vitesse de lecture à 1,25 et j’ai trouvé ma lecture bien meilleure !

On aime : L’univers qui tout juste esquissé donne vraiment l’impression d’être riche et dense, des personnages auxquels on s’attache facilement et qu’on a vraiment envie de suivre. La structure étonnante et rafraichissante de l’histoire. Les clins d’oeil aux différents folklores et contes de fées rencontrés ici et là. L’écriture de l’auteur, agréable, fluide avec de très bons dialogues bien écrits, avec de la personnalité, le lecteur/narrateur qui donne aussi beaucoup de personnalité au récit.

On regrette : Le ton lent du narrateur mais c’est vite solutionné en augmentant la vitesse de lecture.

Conclusion : Voici une très belle mise en bouche d’un univers, de personnages rentrés dans la culture populaire, une belle découverte et un très bon moment passé avec ce roman. J’ai vraiment hâte de lire la suite !

 

10 réflexions au sujet de « LIVRE AUDIO – le Sorceleur T1 : le Dernier Voeu de Andrezj Sapkowski »

  1. J’ai joué au 3ème opus du jeu vidéo mais je ne me suis pas encore penchée sur les romans. De ce que tu décris, la façon dont l’histoire est racontée a en effet l’air intéressante ! En tout cas l’univers du Sorceleur est en effet très dense et très vivant, je l’apprécie beaucoup. Et je serais curieuse d’en savoir plus sur ce qu’il se passe dans la tête du taciturne Geralt…

    J'aime

    1. Coucou !
      Oui c’est vraiment le sentiment que j’en ai après cette première lecture. Y en a sous la pédale, si je puis dire, par rapport à ce que nous dépeint ce 1er tome. Et oui, la structure de ce 1er tome était étonnant. Je suppose que la suite va être plus conventionnelle, avec une intrigue plus linéaire peut-être. En tout cas Geralt c’est un sacré taiseux 😛 J’ai hâte aussi d’en savoir un peu plus sur lui !

      En passant, je suis ravie de te voir par ici, j’adore ton blog, je te suis depuis quelques mois maintenant ^^ Et l’un de tes articles m’a VRAIMENT beaucoup aidée à sortir de l’ornière dans la réécriture de mon roman ^^ donc encore merci ! 😀

      Aimé par 1 personne

      1. Oh, mais c’est très gentil ça ! C’était quel article ? ça me fait très plaisir de t’avoir été utile 😀
        Et je suis ravie aussi de découvrir ton blog et tes dessins, ils sont magnifiques 🙂

        J'aime

      2. C’était celui sur les débats ^^ J’avais une grosse réunion de loups garous à réécrire et réorganiser et ton article m’a vraiment beaucoup aidée ^^
        Merci beaucoup ! ça fait plaisir ^^

        Aimé par 1 personne

      3. Il me semble que je t’avais envoyé un commentaire à l’époque ^^
        bah écoute pourquoi pas !
        Je ne te garantie pas que je le lise dans le mois qui vient (j’ai une lecture commune prévue pour novembre) mais avec plaisir !
        J’ai lu le pitch sur ta page, ça me tente bien 🙂
        On peut en discuter par email si tu préfères ^^ : codaleia@gmail.com

        Aimé par 1 personne

  2. Ta chronique tombe à pique car hier j’ai décidé de commencer ce livre et quand j’ai vu le format (petites histoires), j’ai un peu peur d’être perdue vu que je n’ai jamais joué à The Witcher… Mais tu me donnes très envie de continuer cette lecture ! J’espère accrocher à cet univers 🙂

    J'aime

    1. Je n’ai jamais joué non plus à the witcher et je n’ai pas eu l’impression d’être paumée parce que je n’y avais pas joué XD Juste des fois parce que je rencontrais des nouveaux personnages avec des noms difficiles à prononcer et se rappeler 😛 Après je ne sais pas si tu le lis sur papier ou comme moi en livre audio, peut-être que sur papier c’est plus simple à suivre avec le support écrit…
      Personnellement, j’ai plus eu l’impression d’écouter des revisites de contes dans cet univers med-fan, où je m’amusais à repérer les indices pour savoir de quel conte ou quel personnage il pouvait s’agir…
      En tout cas j’espère que ça te plaira !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.