book en stock·Chronique·Fantasy·Livre

LIVRE – L’homme Rune de Peter V. Brett

Titre : L’homme Rune (The Painted Man)
Saga : Cycle des Démons – Tome 1
Auteur : Peter V. Brett (USA)
Editions : Éditions Milady

Année : 2009 (2015 pour cette édition)
Nombre de pages : 590 pages
Genre : Fantasy

Lu en Mai et Juin 2019

Pitch (livraddict) : Parfois, il existe de très bonnes raisons d’avoir peur du noir…
Arlen a onze ans et vit avec ses parents dans leur petite ferme. Lorsque la nuit tombe sur le monde d’Arlen, une brume étrange s’élève du sol ; une brume qui promet la mort aux idiots qui osent affronter les ténèbres, car des démons affamés émergent de ces vapeurs pour se nourrir des vivants. Quand le soleil se couche, les gens n’ont pas d’autre choix que de s’abriter derrière des protections magiques et de prier que leurs défenses tiennent jusqu’à ce que les créatures disparaissent aux premières lueurs de l’aube. Lorsque la vie d’Arlen est détruite par le fléau des démons, il s’aperçoit que c’est la peur, plus que les créatures, qui, en réalité, paralyse l’humanité. Persuadé que son monde ne se résume pas à ça, il risquera sa vie pour quitter la sécurité des runes et découvrir une autre voie.

Un très bon premier tome de fantasy qui met tout de suite dans l’ambiance. Ce monde est dur pour les hommes et surtout pour les femmes, il n’offre aucune perspective ou presque, mis à part se battre contre les Chtoniens dans un combat en perpétuel recommencement. J’avoue que j’ai été désarçonnée par quelques moments et quelques scènes assez dures dans le livre, mais il reste un bon souvenir de lecture qui ouvre sur pas mal d’aventures futures et de destins épiques de personnages.

 

Contexte de lecture : J’ai acheté ce livre il y a un bail à la foire du livre de Bruxelles, en 2015 ou 2016, je ne sais plus. J’avais vu la chronique de 2manybooks qui m’avait bien hypée mais ce n’est qu’en 2019 que j’ai ouvert le livre. Peter V. Brett étant invité aux Imaginales, je me suis dit que ce serait une excellente occasion de le lire et d’en parler directement avec l’auteur (excellente rencontre d’ailleurs !)

 

L’univers : Cet univers de fantasy est sombre, sans répit et sans avenir pour les humains qui le peuplent. En effet, chaque nuit, des « Chtoniens » ou démons sortent de terre ou prennent forme dans les airs et attaquent les hommes et les femmes pour s’en repaître. Pour ces derniers, leurs seules protections résident en ces runes défensives qu’ils gravent et peignent sur leurs maisons dans lesquels ils se ruent quand vient la nuit. Gare aux inconscients qui n’ont pas anticipé le coucher du soleil dans ses déplacements ! L’humanité fait face à un recul technologique, imaginez que vous ne pouvez que difficilement voyager, surtout si votre trajet nécessite une nuit ou plus dehors, Gare à ceux qui peignent ou gravent mal ces runes protectrices. Les femmes payent sans doute le prix de ce système car elles ne sont plus vues que comme des futures génitrices, il faut faire des bébés pour enrayer la perte quotidienne d’hommes, tués et dévorés par les chtoniens. C’est un système patriarcal brutal duquel nos protagonistes ont l’impression qu’ils ne peuvent pas sortir.
Mais de l’autre côté du désert, existe un autre empire, la Krasie, où là-bas, les hommes se battent contre les Chtoniens à coup de runes offensives. Ce qui peut totalement changer la donne et permettre à l’humanité de reprendre le dessus.

Cet univers est dense, bien construit, original, violent pour les hommes et peut-être encore plus pour les femmes où tout le monde se bat pour sa survie. La juxtaposition d’un continent occidental revenu presque à l’âge de bronze ou à un haut moyen-âge, et d’un orient plus en avance technologique permet des passerelles intéressantes, qui seront développées je pense dans les tomes suivants.

 

Les personnages : Nous avons ici une large galerie de personnages. La saga nous propose plus d’une dizaine de personnages principaux, narrateurs tour à tour, ce qui donne des points de vue, des sons de cloche et des expériences totalement différentes. Néanmoins, ce roman-ci se concentre sur trois personnages principaux, Arlen, Rojer et Leesha. Je me suis vraiment prise d’empathie et me suis beaucoup identifiée à Leesha qui refuse les injonctions patriarcales de sa communauté, qui fait face à un sexisme crasse. Elle n’en sort pas indemne, malheureusement, tout comme le lecteur. Arlen se déshumanise presque dans sa quête de justice et de recherche de l’arme ultime contre les Chtoniens, et Rojer qui lutte à sa manière, par la musique contre les démons, cherche également sa place.

La galerie de personnages est déjà large et va s’étoffer dans les tomes suivants, surtout avec des personnages Krasiens, de l’autre côté du monde, très inspirés par les tribus arabes et celles du désert.

 

L’intrigue : Ce tome est surtout une série de portraits croisés de jeunes gens qui vont se montrer décisifs dans la lutte du monde contre les Chtoniens. C’est un premier tome d’exposition de l’univers, et une première rencontre avec les personnages. Même sans structure narrative plus élaborée que cela, le roman se lit facilement, alternant batailles épiques contre les démons, mais aussi les relations et les altercations entre humains.

 

Le ton / le style : Le roman est résolument adulte, avec des scènes et des thèmes durs et « touchy », attention aux âmes sensibles ! Le style est fluide et ne prend jamais le pas sur la narration.

 

 

On aime : L’inventivité autour de l’univers créé, les personnages (Leesha ♥), les Krasiens

On regrette : Quelques scènes assez dures qui personnellement m’ont retourné les tripes !

Conclusion : Une très bonne lecture et un très bon premier tome qui appelle la suite !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.