book en stock·Chronique·Fantasy·Lecture·Livre

LIVRE – Les Masques d’Azr-Khila de Charlotte Bousquet

Titre : Les Masques d’Azr-Khila
Saga : Shâhra
Auteur : Charlotte Bousquet (France)
Editions : Éditions Mnémos

Année : 2008
Nombre de pages : 325 pages
Genre : Fantasy

Lu en Juillet et Août 2019

Pitch (livraddict) : Djiane, héritière d’un art mortel et secret, est donnée contre son gré à un seigneur tyrannique. Arkhane, apprentie chamane, est privée en une nuit de son identité et de ses dons. Abandonnée dans un reg aride, elle ne doit sa survie qu’à la protection d’un étrange vautour. Seule rescapée de l’attaque d’une gigantesque créature des sables, Tiyyi, une jeune esclave tente d’échapper à la fournaise de Tessûa. Recueillie par des nomades, elle découvre peu à peu ses pouvoirs.
Et dans l’ombre, un immortel en quête d’humanité, un djinn prisonnier d’un corps vieillissant, prêt à tout pour devenir un dieu…

Dans ce monde désertique, peuplé de mages et de pillards, de conteurs, de guerriers et de djinns, Charlotte Bousquet nous conte le destin passionnant et mouvementé de trois femmes marquées du sceau d’Azr’Khila, déesse de la vie et de la mort.

 

Une belle lecture, très contemplative dans le désert du monde de Shahra, avec des personnages forts au destin passionnant. Ma lecture a été lente mais je me suis régalée, notamment de la plume de Charlotte Bousquet. Je signale au futur lecteur qu’il s’agit ici d’un premier tome, donc l’intrigue ne se conclut pas avec ce roman.

 

Contexte de lecture : Lorsque j’ai découvert la sortie de ce roman, j’ai été séduite par la force que dégage la couverture, et les promesses de dépaysement que suggère ce roman. J’étais dans ma phase d’envie de lecture dans une fantasy arabisante, j’ai donc demandé à Mnémos s’il était possible d’obtenir le livre en SP, ce qu’ils ont accepté. J’ai mis du temps à m’y mettre (presque un an), Pauline (Patatras) m’avait également prévenue de l’aspect contemplatif du récit, j’ai voulu donc me préparer et prendre mon temps pour le lire.

 

L’univers : Nous sommes dans le monde de Shahra, une péninsule désertique, peuplée de tribus nomades, de djinns, de pillards, dominé par la présence d’Azr’Khila, la déesse de la vie et de la mort, représentée par une femme au visage peint en noir et blanc, séparé par un trait rouge (d’où la couverture). C’est un monde dur et difficile mais qui ne sert que de toile de fond aux aventures des trois femmes que le récit suit. Charlotte Bousquet dose plutôt bien les allusions et explications de cet univers, il ne prend jamais le dessus sur le récit des personnages mais réussit à ancrer celles-ci dans un contexte.

 

Les personnages : Nous suivons donc trois femmes, Djiane, Arkhane et Tiyyi, toutes trois très différentes, aux destins fort différents aussi. On attend que leurs chemins finissent par se croiser mais ce n’est pas le cas, du moins dans ce roman-ci. Djiane est une femme de tête, qui a le pouvoir dans le sang, dans le bon sens du terme, donnée en mariage à un tyran sans scrupule qui ne cherche qu’à utiliser les dons de Djiane pour ses besoins hégémoniques. Arkhane quant à elle est apprentie chamane, mais également une personne intersexe qui va connaître un traumatisme. En vérité, c’était la première fois que je lisais l’histoire d’une personne intersexe et même si j’ai été un peu désarçonnée au début, surtout à cause de l’utilisation alternée de pronoms masculins et féminins, j’ai vite pris le pli et c’est sans doute le personnage pour qui j’avais le plus d’empathie de toutes. Reste Tiyyi, une jeune esclave en fuite, qui va découvrir ses pouvoirs auprès de gens bienveillants. En arrière plan, nous avons Malik que nous retrouvons régulièrement, seul personnage masculin mis en avant, dont on comprend rapidement qu’il n’est pas très net et a des ambitions particulières pour ces trois personnages malgré qu’elles ne l’aient jamais rencontré.

La galerie de personnages est innovante, très féminine et ces personnages montrent des facettes très fortes tout en gérant leurs vulnérabilités comme elles le peuvent. Elles sont attachantes et en tant que lectrice, j’ai vraiment apprécié suivre leur parcours.

 

L’intrigue : Le roman se base plus sur une ambiance qu’une suite de rebondissements et d’actions. Chaque personnage suit sa ligne de destinée, on sent qu’elles sont faites pour se rencontrer un jour et on attend avec impatience ce moment (qui arrivera, je l’espère dans le prochain tome). Dans ce roman plus contemplatif que rocambolesque, l’intrigue est presque secondaire.

 

Le ton / le style : Dans ce roman, le style prend un peu le dessus. Charlotte Bousquet nous offre une jolie plume très poétique, souvent agrémentée de poèmes, de chansons, de psalmodies, ce qui rajoute à l’aspect contemplatif du livre.  C’est très agréable et change un peu de temps en temps des récits menés tambours battants où l’on passe de scènes d’actions en scènes d’action.

 

 

On aime : L’ambiance contemplative, la force des personnages, le personnage intersexe qui ouvre un nouveau type de personnage et de nouveaux récits.

On regrette : Que les trois personnages ne se rencontrent pas enfin. La langueur du roman peut un peu peser parfois

Conclusion : C’était une belle expérience, une belle incursion dans les zones désertiques de Shahra avec des beaux personnages et une plume très poétique. Pour les amateurs du genre, ou pour faire une pause et lire quelque chose de différent, au milieu de ses lectures habituelles.

Une réflexion au sujet de « LIVRE – Les Masques d’Azr-Khila de Charlotte Bousquet »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.