book en stock·Chronique·Comics

LIVRE : Saga Volume One de Brian Vaughan et Fiona Staples (VO)

saga.jpg

 Titre : Saga – Volume One

Editions : Image Comics

Auteur :  Brian Vaughan et Fiona Staples (USA)

Année :  2012

Nombre de pages : 167 pages

Genre :  Comics / Science-fiction

Lu en février 2016

 

Ma note :  ★★★★★


Pitch de Livraddict : Un univers sans limite, peuplé de tous les possibles. Une planète, Clivage, perdue dans la lumière froide d’une galaxie mourante. Sur ce monde en guerre, la vie vient d’éclore. Deux amants que tout oppose, Alana et Marko, donnent naissance à Hazel, un symbole d’espoir pour les peuples respectifs. L’espoir, une idée fragile qui devra s’extraire du chaos de Clivage pour grandir, s’épanouir et conquérir l’immensité du cosmos.

Mon avis sur le livre :

J’ai été vraiment agréablement surprise par ce comics qui est extrêmement original et loin de ce que j’ai l’habitude de lire en comics. L’univers, les personnages, l’intrigue, tout est haut en couleur et sort des sentiers battus. Le dessin est péchu, agréable à l’oeil et dynamique. Bref, une belle petite surprise !

Attention à certaines planches tout de même qui sont assez explicites au niveau sexuel. C’est un comics clairement pour adulte 😉

Chronique plus en détails :

Ma lecture : Ce comics m’a été offert par ma soeur pour mon anniversaire et j’ai eu l’agréable surprise de le recevoir en VO. C’est un recueil de plusieurs numéros (un TPB dans le jargon) et il se lit d’une traite. J’ai quand même été surprise par le niveau d’anglais requis car même si je me débrouille dans la langue de Shakespeare, là il y a des fois où j’ai eu du mal à suivre, avec pas mal de tournures de phrases qui sortent sans doute de l’usage oral et du slang (l’argot) dont je suis assez peu familière. Mais j’ai néanmoins réussi à suivre de bout en bout.

L’univers : L’univers de Saga est très riche et hybride, à l’image de ses personnages. A la fois un récit de science fiction et de fantasy, on oscille constamment entre les deux. Science fiction pour l’univers (planet opera, guerre interplanétaire, conversations holographiques, vaisseaux spatiaux, robots etc) et fantasy pour les personnages (peuples cornus vs peuples ailés, femmes araignée,etc)


Les personnages :
On suit les aventures d’un couple totalement improbable : Alana, ancienne soldate du peuple des ailés et Marko, son ancien prisonnier du peuple des cornus, adversaires dans cette guerre dont personne ne se souvient comment elle a commencé mais que tout le monde poursuit par principe. Ils sont censés être ennemis, se détester jusqu’au tréfonds de leur âme, se tuer à la première vue, mais ceux-ci se sont trouvés, se sont aimés et nous commençons leur récit avec la naissance de leur fille Hazel au milieu de nulle part, alors qu’ils sont en fuite, poursuivis de toute part par leurs peuples respectifs et par des chasseurs de prime.

Alana est une forte tête, impulsive, a toujours un mot plus fort que l’autre, elle a l’humour et l’ironie facile. Marko lui est plus réservé, plus réfléchi mais passe en mode berserk dès qu’il s’agit de protéger sa femme et sa fille. Ils vont croiser les route de pas mal de personnages dans leur périple où il s’agit juste de sauver leur peau, des personnages tous plus hauts en couleurs que les autres. Je ne vais pas m’attarder là dessus, je préférerai que vous les découvriiez 🙂

En tout cas on se prend d’affection pour eux et on a peur pour eux tout du long du voyage.


L’intrigue :
Ce premier volume est l’histoire d’une fuite, avec de nombreux clans à leur trousse. Le rythme est effréné, le danger guette de toute part, que ce soit les gens à leur trousse ou bien les dangers propres aux lieux qu’Alana, Marko et Hazel doivent traverser.


Le ton / le style :
Le style est définitivement adulte. Que ce soit par le langage cru, le ton, les blagues, le niveau de langue en lui-même. Les dialogues sont truffés de piques et d’humour


__________________________________________________________________

On aime : le trait nerveux du dessinateur, le dépaysement de cet univers, les personnages pleins et entiers, tout a été une excellente surprise. On est loin des comics de super héros qui couvrent 85% de la production.


On regrette :
Que ça se lise si vite !


Conclusion :
Ça n’est pas un coup de coeur intégral (pour une raison que je ne saurai vous dire), mais une très bonne surprise et un très bon comics à découvrir ! Vivement la suite !

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s